ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie mise sur la formation pour réussir le renouveau rural

 
L’Algérie ambitionne de renforcer le programme de formation pour la réussite du programme agricole du renouveau rural 2007-2013.
samedi 26 juillet 2008.

Le Programme du renouveau rural en Algérie. Pas moins de 16 000 personnes dans 46 wilayas d’Algérie et 530 daïras ont été formées sur le programme agricole du renouveau rural 2007-2013 et notamment sur les projets de proximité de développement rural intégré (PPDRI). Ce sont quelque 620 sessions de formation qui ont été dispensées au profit de cellules d’animation rurales, de comités techniques de daïras et de wilayas et des panels locaux de formateurs, selon la responsable du développement rural au ministère de l’Agriculture et du Développement rural, Mme Fatiha Djehiche. Il s’agissait, à travers ces formations, de « renforcer les capacités de tous les acteurs locaux en Algérie pour mener à bien la politique mise en place par le secteur », a-t-elle précisé avant-hier lors d’une réunion consacrée à la présentation des résultats préliminaires du programme national de renforcement des capacités humaines d’assistance technique pour le renouveau rural, tenue au siège du ministère. Pour les besoins de cette formation, un panel national des formateurs, composé de 102 éléments entre universitaires, experts et retraités du secteur, a été constitué parallèlement à un autre panel de formateurs locaux mis en place par 33 walis au niveau local.

Les responsables de ce programme de formation ont jugé les premiers résultats satisfaisants, même s’il « n’a pas atteint tous les objectifs assignés », de l’aveu du directeur général du CENEAP. Celui-ci a reconnu qu’il « y a eu une adhésion au niveau des wilayas et des daïras, mais pas suffisamment dans les communes », de même qu’il y a eu une « faible participation de la société civile avec l’implication de seulement 13 associations activant dans le monde rural. En l’absence d’une infrastructure de formation propre et d’une communication adéquate, la formation n’a pas pu atteindre la population escomptée et qui devait atteindre, selon les premiers objectifs fixés, 20 000 personnes. Selon le ministère de l’Agriculture, « une meilleure implication de l’administration dans l’information et la sensibilisation des publics ciblés aurait drainé beaucoup plus de participants ». S’agissant du contenu de la formation, elle a porté notamment sur le cheminement des procédures des PPDRI, l’investissement à usage individuel ou encore sur la démarche, les objectifs et les outils de la politique du renouveau rural en Algérie.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant