ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie pour dénouer la crise entre la Libye et la Suisse

 
L’Algérie pourrait jouer un rôle pour dénouer la crise entre la Libye et la Suisse née après l’arrestation du fils du chef libyen Hannibal Kadhafi.
samedi 26 juillet 2008.

L'Algérie, la Libye et la Suisse. Alors que la crise entre la Libye et la Suisse s’envenime sur fond de ce qui est convenu d’appeler « l’Affaire Hannibal El-Gueddafi », l’Algérie est appelée à la rescousse. Dans son édition en ligne de jeudi, le quotidien suisse le Matin rapporte qu’une source diplomatique suisse lui a confirmé la veille que « le président Abdelaziz Bouteflika est intervenu auprès de Mouammar El-Gueddafi [...] afin d’éteindre l’incendie diplomatique » entre Tripoli et Berne. « Le colonel El-Gueddafi respecte beaucoup le président algérien. Il l’a écouté dans d’autres crises. Ce sont de bons amis », confie au même journal un diplomate de haut rang à Alger. Cet appel à Bouteflika est intervenu alors que la Libye commence à mettre en exécution ses menaces contre la Suisse, en représailles à la récente brève détention d’Hannibal Kadhafi, fils du guide libyen, à Genève.

En effet, les compagnies nationales libyennes de transport maritime et des ports ont « décidé l’arrêt des navires pétroliers libyens chargés de produits pétroliers en direction de la Suisse, le refus de décharger tous les navires suisses et l’interdiction d’entrée de ces navires dans les ports libyens », selon un communiqué conjoint cité par l’AFP. Les deux sociétés ont menacé la Suisse de « nouvelles mesures » si « elle ne classe pas dans les prochaines heures le dossier de l’affaire montée de toutes pièces » contre Hannibal, qui affirme avoir été maltraité par la police lors de son arrestation. Elles exigent également des « excuses ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant