ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les trafiquants de drogue en Algérie se font rusés

 
Les trafiquants de drogue en Algérie usent de tous les moyens pour déjouer la vigilance des forces de sécurité et assurer le trafic de drogue en Algérie.
samedi 26 juillet 2008.

Les trafiquants de drogue en Algérie innovent. Après l’intensification de la lutte contres ce trafic au niveau des frontières est et ouest de l’Algérie, les contrebandiers ont mieux trouvé encore pour faire écouler leur marchandise interdite, par le trafic au niveau du littoral notamment en cette belle saison de l’année. Il ne se passe pas, en effet, un jour sans que les éléments de la Gendarmerie nationale et les gardes-côtes ne saisissent de grandes quantités de cette substance abandonnée sur les plages, certainement, par les contrebandiers par crainte de tomber dans les filets des éléments des forces de sécurité. Dans cette nouvelle forme de trafic de drogue en Algérie, les malfaiteurs ont tendance à utiliser des ballons flottants donnant l’impression qu’il s’agit de ballons de filets de pêche, faciles à repérer à partir des côtes isolées ou bien en utilisant des bouées destinées à être récupérées à la nage pour dissuader tous les suspects.

Ainsi, les éléments de la Gendarmerie Nationale de la wilaya de Mostaganem dans l’ouest de l’Algérie, ont intercepté avant-hier sur la côte dans la localité d’Achacha, quelque 30 kilogrammes de kif traité dissimulés dans un ballon flottant qui a été rejeté par des vagues. Il est à signaler dans ce sens que les côtes balnéaires les plus réputées pour ce genre de trafic restent les wilayas de Tipaza, de Chlef et de Mostaganem. A titre d’exemple, plus de 32 kilogrammes de kif traité ont été récupérés à Chlef, au niveau de la plage de Oued Ksab dans la commune de Ténès, plus précisément durant la deuxième semaine du mois en cours. En l’espace d’une journée, une autre quantité de kif traité, emballée dans un sac en plastic d’au moins 24 kilogrammes. 700 grammes de la même substance ont été également récupérés par les éléments de la brigade de gendarmerie d’El Guetta, après avoir été rejetés par les vagues à la plage de Messaâdia dans la commune d’El-Marsa, toujours dans cette wilaya du centre de l’Algérie.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant