ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Persistance des attentats à la bombe en Algérie

 
Une soixantaine d’attentats à la bombe ont été commis en Algérie par les groupes terroristes durant le premier semestre 2008.
lundi 4 août 2008.

Les attentats à la bombe en Algérie. Les forces combinées de sécurité autant que la population sont confrontées quotidiennement au risque des attentats à la bombe perpétrés par les groupes armés du GSPC, notamment en Kabylie et à Boumerdès dans le nord de l’Algérie. A ce propos, l’attentat à la bombe perpétré hier matin à Tizi Ouzou a provoqué un vent de panique dans la région proche de la wilaya de Tizi Ouzou. Ainsi, Boumerdès, où l’emprise des groupes armés du GSPC se fait davantage sentir, a été placée sous haute surveillance sécuritaire. Des milliers de soldats, policiers et gendarmes sont à pied d’œuvre. L’ensemble des routes et passages menant vers les grandes agglomérations de la wilaya, notamment le chef-lieu et la ville de Boudouaou, sont contrôlés. Nous avons constaté hier sur place que l’ensemble des véhicules qui traversent ces deux villes sont passés au peigne fin par les éléments des services de sécurité. Bien que les groupes terroristes du GSPC continuent de semer terreur et désolation dans nombre de régions d’Algérie, notamment en Kabylie et dans la région de Boumerdès, suite à la multiplication des attentats à la bombe, les services de sécurités n’ont cependant pas cessé de lutter contre ce phénomène.

Le bilan communiqué par une source sécuritaire relève 35 attentats à la bombe perpétrés à travers des engins piégés, notamment des voitures conduites par des kamikazes, durant le 1er semestre 2008. Cependant, et par rapport à l’année écoulée, le bilan est en baisse puisque 50 attentats à la bombe ont été enregistrés en 2007. Ce bilan concerne uniquement la wilaya de Boumerdès dans le nord de l’Algérie. En Kabylie, le bilan est aussi important, puisqu’une autre source a indiqué qu’une vingtaine de bombes ont explosé au passage des patrouilles des forces de sécurité dans plusieurs endroits à Tizi Ouzou. Parallèlement, 6 actes terroristes plus importants ont été enregistrés aux alentours de la ville de Tizi Ouzou. Au total, ce sont 60 attentats à la bombe qui ont eu lieu dans les deux régions de l’est d’Alger, précisément en Kabylie et à Boumerdès, où les groupes terroristes continuent de sévir. Le dernier attentat en date, perpétré hier, a fait plusieurs blessés parmi la population. S’agissant des attentats de Boumerdès, le bilan fait ressortir un total de 25 victimes, dont la majorité est constituée d’éléments des services de sécurité.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant