ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Iran et l’Algérie veulent relancer leur coopération

 
L’Iran et l’Algérie ambitionnent de développer leur coopération notamment dans les domaines économiques et scientifique.
jeudi 7 août 2008.

L'Algérie et l'Iran discutent de coopération. Le président de la République est attendu, lundi 11 août à Téhéran. La visite du président devra concrétiser tout ça. Le président Abdelaziz Bouteflika effectuera une visite d’Etat de deux jours en Iran, à partir de lundi 11 août, a annoncé hier, la présidence de la République. « Cette visite, qui intervient après celle que le président iranien avait effectuée en Algérie au mois d’août 2007, s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale et de la concertation entre les deux pays sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun », précise la présidence. Le président Bouteflika répond à une invitation de son homologue iranien Mahmoud Ahmadinejad. Cette visite devra booster les relations entre l’Algérie et l’Iran et les remettre dans un contexte économique des plus concrets, au même seuil des relations politiques.

En effet, le volume des échanges entre les deux Etats reste faible, mais une sensible croissance est perçue depuis la dernière visite du président algérien, en 2003, suivie de celle de Khatami, un an plus tard, et enfin celle de Ahmadinejad en 2007. En sept ans, 33 accords dans les domaines économique, politique et culturel ont été signés entre Alger et Téhéran. Le volume des échanges commerciaux qui était, en 2006, à 9 millions de dollars, a enregistré une sensible évolution pour l’année 2007 avec 25 millions de dollars, compensés, notamment, lors du deuxième semestre suite à la visite de Ahmadinejad. Les diplomates des deux pays souhaitent voir ces échanges chiffrés en milliards de dollars et ce, à la faveur des engagements politiques et aux potentiels des deux Etats ainsi que les opportunités d’affaires en Algérie et en Iran. D’ailleurs, la dernière réunion de la commission mixte algéro-iranienne, en juillet, a permis la signature d’un bon nombre d’accords tout en révélant les besoins et opportunités des deux pays. Deux accords initiaux dans le domaine industriel, ont été signés, entre autres engagements.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier