ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Al-Qaida acculée en Algérie

 
La traque des terroristes d’Al-Qaîda en Algérie s’est renforcée ces dernières semaines comme en témoigne l’élimination de 12 terroristes en Kabylie.
dimanche 10 août 2008.

Traque d'Al-Qaida en Kabylie en Algérie. L’organisation terroriste d’Al-Qaîda pour le Maghreb islamique, ne cesse de subir des pertes, dans la wilaya de Tizi ouzou (Kabylie, nord de l’Algérie) où, depuis le début de l’année en cours, plus d’une soixantaine de terroristes ont été abattus sans compter une vingtaine d’arrestations et de démantèlement de nombreux réseaux de soutien. A cette liste est venue s’ajouter l’élimination ce week-end d’un groupe de pas moins de 12 terroristes abattus par l’armée à Beni Douala à coup de roquettes. Le groupe repéré à Takhoukht, massif forestier situé entre Beni Douala, Ouacif, Beni Yenni et Larbaâ Nath Irathen et qui est l’un des fiefs du Gspc, a tenté de fuir la région où une opération de ratissage était menée par les forces de sécurité. Les terroristes ont tenté de s’enfuir à bord de trois véhicules, une golf, une Renault Clio et un fourgon, mais c’était sans compter sur la perspicacité des éléments de l’ANP qui les ont filés jusqu’à Aït Mahmoud, une commune de la daïra de Beni Douala.

L’intervention des hélicoptères de combat a eu lieu vers minuit sur la route qui relie le village Aït Khelfoune à Aït Bouyahia. Les véhicules ont été arrosés de roquettes et les 12 terroristes qui étaient à l’intérieur ont été complètement calcinés et déchiquetés. Les cadavres ont été déposés à la morgue du CHU de Tizi ouzou pour identification et jusqu’à ce matin, aucun terroriste n’a été encore identifié vu l’état des corps. Cette élimination d’un groupe aussi important en une seule opération intervient près d’une semaine après l’attentat kamikaze contre le service des renseignements généraux de la ville de Tizi Ouzou et qui avait fait 25 blessés dont 04 policiers. A ces 12 terroristes éliminés s’ajouteront à la liste plus d’une cinquantaine d’autres éliminés depuis janvier 2008, dont 18 abattus durant le seul mois de mai. Il faut signaler la mise hors d’état de nuire, durant la même période, d’au moins 6 émirs et responsables, dont le dernier est un membre actif de katibat Enour du Gspc, frère de l’émir de Dellys, Abou Hamza, abattu le 19 mai passé dans un appartement de la Cité sociale de la Nouvelle ville et en novembre 2007 c’était le chargé de la logistique du Gspc, Abou El-Haythem qui a été éliminé.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Info Soir