ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et l’Iran favorables à une coopération renforcée

 
L’Algérie et l’Iran se sont dits engagés à explorer les opportunités de partenariat entre les deux pays dans plusieurs domaines.
mardi 12 août 2008.

L'Algérie et l'Iran coopèrent. Tout en insistant sur la nécessité d’élargir le champ de la coopération bilatérale à plusieurs secteurs, le président Abdelaziz Bouteflika a, par ailleurs, souligné sa conviction que cette coopération ouvre de nouvelles perspectives dans ces relations. Sur le plan interne, Bouteflika a insisté sur la relance économique et aussi sur la politique de la réconciliation nationale, le prolongement de la concorde civile. « Cette dernière a permis, à ne pas en douter, à éteindre le feu de la fitna et à réconcilier les Algériens entre eux ». Economiquement, Bouteflika a souligné que les réformes structurelles ont touché tous les secteurs et que l’Algérie a injecté presque 200 milliards de dollars dans le cadre du programme de soutien à la relance économique qui est en cours d’application sans parler du plan quinquennal qui touche les Hauts Plateaux et le Sud de l’Algérie.

La question palestinienne, l’Irak et la lutte contre le terrorisme sont trois sujets auxquels Bouteflika a donné la priorité dans sa déclaration. Il a réitéré le soutien indéfectible de l’Algérie à la cause palestinienne et mis en garde contre toute tentative à diviser l’Irak. Notre pays s’emploie aussi à lutter contre le terrorisme, un fléau complètement étranger aux préceptes de l’islam. A ce sujet, le président iranien, Ahmadinedjad, a affirmé son soutien à notre pays dans sa lutte contre le terrorisme : « Nous sommes prêts à apporter notre assistance à l’Algérie dans ce domaine », a-t-il notamment souligné. Un changement radical dans la vision iranienne si l’on sait que l’Algérie a, dans un passé pas lointain, rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran l’accusant de soutenir les terroristes. Bouteflika, a, en revanche, passé sous silence le programme nucléaire iranien même si l’Algérie s’est prononcée pour le développement du nucléaire de ce pays à des fins pacifiques.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant