ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Iran et l’Algérie attachés aux droits des pays musulmans

 
L’Iran et l’Algérie se sont dits attachés aux droits des nations arabes et musulmanes notamment face aux ambitions impérialistes des Etats-Unis.
mercredi 13 août 2008.

L'Algérie et l'Iran sur la même longueur d'ondes. La visite du président Bouteflika en Iran qui est interprétée par les observateurs comme un acte de solidarité de l’Algérie avec un Iran en lutte pour préserver son droit à l’accès à la technologie nucléaire à des fins pacifiques, a été couronnée par l’entrevue avec le guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei. En recevant le président Bouteflika, le guide iranien a profité de l’occasion pour lui affirmer que « la clé et la solution pour résoudre les problèmes des pays musulmans résident dans la foi et la persévérance pour arracher leurs droits », selon des propos rapportés par l’agence Irna. Le guide de la Révolution islamique a également mis l’accent sur l’importance de la coopération entre les pays musulmans. Il a affirmé que « la République d’Iran et l’Algérie disposent de nombreuses opportunités de coopération ». L’ayatollah Khamanei a émis le vœu à cette occasion que « cette visite soit un pas qualitatif pour l’affermissement des relations » entre les deux pays, ajoute la même source.

Le guide suprême de la Révolution iranienne, a assuré le chef de l’Etat que « la nation et le gouvernement iraniens ont accompli tous leurs progrès malgré les pressions, sanctions, et menaces des puissances dominantes ». De son côté, le président Bouteflika a mis en exergue, lors de cette entrevue à laquelle a assisté le président iranien Ahmadinejad, les entretiens qu’il avait eus à Téhéran, émettant le vœu « qu’ils (les entretiens, NDLR) contribuent à améliorer la coopération entre Téhéran et Alger », a indiqué Irna. Dans la foulée, le chef de l’Etat a évoqué des questions liées au monde arabe et islamique insistant sur la nécessité de multiplier les efforts pour l’obtention de leurs droits, selon la même source. M. Bouteflika est arrivé à Téhéran, dimanche dernier, à la tête d’une délégation importante. Il a assisté à la signature de deux accords bilatéraux sur la fiscalité et la coopération douanière et d’un protocole d’accord sur la coopération bancaire, selon la télévision iranienne. Lundi, le président Bouteflika a eu un tête-à-tête avec son homologue Mahmoud Ahmadinejad, qui lui a réaffirmé à cette occasion la détermination de son pays à poursuivre son programme nucléaire, malgré les risques d’une accentuation des sanctions internationales contre Téhéran.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant