ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Canicule et incendies en Algérie

 
La canicule qui a touché le nord de l’Algérie a été à l’origine de plusieurs incendies qui ont ravagé plusieurs forêts du nord du pays.
samedi 16 août 2008.

Canicule et incendies à travers Algérie. La première quinzaine du mois d’août, qui vient de s’écouler, aura été des plus chaudes, voire des plus caniculaires de mémoire d’Algériens. En effet, selon les avis largement partagés par la population, il a fait plus chaud en Algérie, et cela continue d’ailleurs sur l’ensemble du pays, en comparaison avec la même période de l’année dernière. Du coup, les plages sont prises d’assaut, y compris celles non protégées, tous les points d’eau aussi, avec, comme triste résultat, le décès de près de 160 personnes depuis le début de la saison estivale, le 1er juin dernier. Outre les noyades, les feux de forêts et leurs conséquences désastreuses sur la flore et l’environnement continuent de faire des ravages. Jeudi dernier, le massif forestier de la région d’Annaba dans l’est de l’Algérie a subi des dégâts exceptionnels suite aux nombreux feux enregistrés, selon notre bureau. Pas moins de 8 foyers d’incendie ont été signalés par la direction de la Protection civile de la wilaya d’Annaba et 10 hectares de forêt ont été ravagés par les feux en une seule journée.

Plusieurs endroits ont été touchés par cette catastrophe, essentiellement sur le massif de l’Edough et la région de Chetaïbi. Pas moins de 24 engins contre les incendies, 20 officiers et une centaine de sapeurs-pompiers étaient mobilisés pour l’extinction de ces feux. Cette situation a provoqué des températures caniculaires à Annaba et sa région, le mercure ayant frôlé 40 degrés dans l’après-midi du jeudi. A signaler que la ville d’Annaba était enveloppée d’une brume de cendres provoquant une sensation d’étouffement et de suffocation chez les habitants. Les forêts de Béjaïa (est de l’Algérie) n’étaient pas en reste puisqu’on signale que pas moins de 900 hectares de végétation ont été détruits durant la semaine dans la commune de Béni Maouche, versant sud de la Soummam.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant