ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les frontières passoires de l’Algérie avec le Maroc et la Tunisie

 
Les frontières de l’Algérie avec la Tunisie et le Maroc sont devenues des repères des trafiquants de drogues et de carburants.
samedi 16 août 2008.

Les frontières de l'Algérie avec le Maroc et la Tunisie. Le carburant et le cheptel sont les produits les plus prisés par les trafiquants qui opèrent au niveau des frontières de l’Algérie avec la Tunisie et le Maroc. Drogue et les effets vestimentaires affluent, tout aussi frauduleusement sur notre territoire. Les produits alimentaires font, quant à eux, l’objet d’un « troc de dupes » entre les contrebandiers. Les nôtres « exportent » plutôt les produits de première nécessité (semoule et pâtes alimentaires...), et ceux de nos voisins de l’est et de l’ouest nous flanquent les produits comme les boissons alcoolisées, frelatées par-dessus le marché les biscuits ou encore les boîtes de conserve. Dans le registre de « l’exportation frauduleuse », 79 477 litres de carburants ont été saisis durant le mois passé. 84,54% de cette quantité a été saisie à travers la frontière entre l’Algérie et le Maroc, 12,64 % à l’est et 2,81 % à travers la frontière sud du pays. A titre indicatif, « le gasoil, acheté 13,70 DA le litre en Algérie, est écoulé au Maroc à 3 dirhams (l’équivalent de 30 DA), soit un gain de 16 DA par litre », explique le document.

Pour les produits alimentaires, les GGF ont récupéré durant la même période un total de 2 246 kg, essentiellement de la semoule (880 kg) et des pâtes alimentaires (1 116 kg). S’agissant du cheptel, le même corps de sécurité a récupéré « 43 tête, que les contrebandiers tentaient d’acheminer vers la Tunisie », précise-t-on de même source qui mentionne que des quantités considérables de produits cosmétiques, d’effets vestimentaires, de tapis et d’ustensiles de cuisine ont été également récupérés durant cette même période. Au cours des différentes opérations, les gendarmes ont saisi les moyens de transports des trafiquants (16 véhicules légers, 2 motocyclettes et 73 bêtes de somme). 25 interpellés dont 4 femmes.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant