ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les noyades se multiplient en Algérie

 
Le nombre de morts causées par les noyades en Algérie a atteint le chiffre alarmant de 160 depuis juin selon la Protection civile.
samedi 16 août 2008.

Recrudescence des noyades en Algérie. Voulant profiter des plaisirs de la grande bleue, 71 personnes sont mortes noyées dans les plages alors que 89 autres, tentées par la fraîcheur des eaux douces, ont trouvé la mort au niveau des barrages, puits, oueds, lacs et retenues collinaires à travers l’Algérie. Tel est le triste bilan établi par la Protection civile depuis ce 1er juin. Ces chiffres, qui remplissent régulièrement les colonnes des tableaux statistiques des services de la Protection civile, sont de plus en plus alarmants. L’été dans les régions côtières d’Algérie a ainsi tourné au drame pour des dizaines de familles. Selon le bilan des interventions de la Protection civile, la wilaya de Mostaganem vient en tête de ce triste classement avec 22 morts au niveau des plages interdites à la baignade. Viennent en deuxième position les wilayas d’Alger, Tipasa, Oran et Béjaïa avec respectivement cinq et quatre morts par noyade, et ce, toujours au niveau des plages non surveillées.

En tout, ce sont 56 personnes qui, voulant goûter aux plaisirs de la mer, ont trouvé la mort dans des sites non surveillés. Les plages dotées de postes de garde ont également fait leur lot de victimes puisque pas moins de 15 personnes s’y sont noyées. Selon les statistiques établies par la Protection civile, près de 5 735 850 personnes ont fréquenté les plages d’Algérie alors que 38 330 interventions ont été effectuées par les agents de la Protection civile pour notamment sauver 18 847 personnes d’une noyade certaine. Dans la wilaya de Tipasa, la plus fréquentée encore cet été avec 7 034 700 vacanciers, 5 737 interventions ont été effectuées. Vient en deuxième position la wilaya de Mostaganem pour ce qui est du nombre d’estivants, estimé à 5 961 600 avec cependant 1 145 interventions de la Protection civile. 4 045 450 estivants ont, par ailleurs, opté pour la wilaya d’Alger. La recherche de la fraîcheur en ces temps des grandes chaleurs n’a pas été aussi sans faire de victimes, notamment parmi les jeunes tentés par les eaux douces des barrages et autres oueds et mares d’eau. Ainsi, pas moins de 89 personnes sont mortes noyées après s’être aventurées dans ces retenues d’eau.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie