ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie va se doter d’un office de la zakat

 
Un office nationale de la zakat sera créé en Algérie selon le ministère des Affaires religieuses.
dimanche 17 août 2008.

Bouabdallah Ghlamallah parle de la zakat en Algérie. La mouture de l’avant-projet de loi finalisé par le ministère des Affaires religieuses, fin prête verra le jour prochainement en Algérie et devra être soumise prochainement au conseil du gouvernement avant son approbation par l’APN, apprend-on de source sûre. La zakat, troisième pilier de l’islam, ou « aumône religieux » est canalisé depuis ces dernières années par les pouvoirs publics dans le cadre d’un fonds spécial. Au moins 100 milliards de centimes seront engrangés d’ici à la fin de 2008 par cette institution sous tutelle du ministère des Affaires religieuses. L’argent est le fruit des trois aumônes prévues par le culte musulman, à savoir l’aumône des valeurs (zakat elmel), l’aumône de la récolte agricole (zakat ezzourae) et l’aumône dite de la rupture du jeûne (zakat el-fitr).

Le département de Ghlamallah tient à rappeler que l’argent de la zakat est versé à titre volontaire et ne peut être considéré comme un impôt au sens fiscal du terme en Algérie. Profondément religieux, les Algériens tiennent toutefois à s’acquitter de cet impôt islamique une fois par an. Les aumônes, selon le saint Coran, sont destinées aux pauvres et aux nécessiteux, à ceux qui sont chargés de les recueillir et de les répartir, à ceux dont les cœurs sont à rallier, au rachat des captifs, à ceux qui sont chargés de dettes, à la lutte dans le chemin de Dieu et au voyageur. Les petites bourses, ou ceux qui n’auront pas économisé le seuil minimum « imposable », appelé nissab qui est de l’ordre de 130 000 DA, sont dispensés de verser la zakat même s’il est recommandé à tout un chacun de venir en aide à son entourage.

Synthèse de Kahina, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant