ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La recrudescence du terrorisme en Algérie inquiète les Américains

 
La persistance du terrorisme en Algérie a poussé l’ambassade des Etats-Unis à Alger à appeler ses ressortissants à plus de vigilance.
mardi 19 août 2008.

Le terrorisme en Algérie et les Américains. L’ambassade des Etats-Unis à Alger a appelé de nouveau les ressortissants américains établis en Algérie à faire preuve de vigilance suite aux récents attentats terroristes survenus principalement dans les wilayas de Tizi Ouzou, de Boumerdès et de Bouira. « L’ambassade rappelle aux ressortissants américains de prendre les mesures de précaution nécessaires, à la lumière des attentats suicides à la voiture piégée perpétrés à Tizi Ouzou et à Zemouri ». « Ces attaques ainsi que les appels lancés par les groupes terroristes à la multiplication des attentats durant le mois sacré du ramadan requièrent désormais la vigilance des citoyens américains », indique le document qui précise que les groupes armés terroristes avaient annoncé qu’ils ciblaient les ressortissants occidentaux en Algérie et qu’ils ne font aucune distinction entre les cibles gouvernementales et civiles.

L’ambassade des Etats-Unis en Algérie invite aussi tous les ressortissants américains qu’ils soient résidants, en mission ou en voyage à faire preuve de profil bas, de changer leurs habitudes de déplacements quotidiens en évitant les déplacements dans les zones extra-urbaines. La nouvelle note intervient après les lâches attentats de Tizi Ouzou et de Zemmouri, qui ont fait une dizaines de morts et plusieurs blessés. Ces attentats faisaient suite aux opérations d’envergure lancées par l’armée pour venir à bout des groupes terroristes dans les maquis de la Kabylie dont l’une s’est soldée par l’élimination de 12 terroristes à Beni Douala dans la nuit du 7 au 8 juillet. Le document invite à limiter aussi la liberté de mouvement pour le personnel du gouvernement et de la représentation diplomatique américains à Alger. Ces derniers peuvent toutefois circuler librement dans le centre de la capitale, mais en s’entourant des mesures de sécurité nécessaires, souligne-t-on de même source.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant