ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Attentats à Bouira en Algérie

 
Deux attentats suicide ont été commis à Bouira en Algérie et ont fait 12 morts et 44 blessés selon un bilan officiel.
jeudi 21 août 2008.

Attentats terroristes à Bouira en Algérie. Deux attentats suicide à la voiture piégée, quasi simultanés, ont secoué, hier à 6h, la ville de Bouira en Algérie, le premier ciblant, apparemment, un bus d’ouvriers algériens du groupe canadien SNC Lavalin, le deuxième le secteur militaire de la wilaya. Le bilan officiel fait état de 12 morts et de 31 blessés. Il était difficile de déterminer la cible exacte du premier attentat, perpétré devant l’hôtel privé « Sofy », à 6h, selon un jeune tenant un café-restaurant à une centaine de mètres du lieu du crime. Sur place, il n’y a aucun siège « symbole de l’Etat », si ce n’est le palais de justice ou encore le nouveau centre universitaire de la ville, situés à quelques encablures de là, mais qui, à l’évidence, n’étaient pas la cible du kamikaze. En revanche, un minibus (24 places) portant la transcription de la raison sociale de « SNC Lavalin Maghreb », a été presque totalement endommagé par le souffle de la bombe et l’incendie qui s’en est suivi. Le cratère laissé par l’explosion, visible sur l’asphalte, à environ 2 mètre de l’avant du bus, laisse croire que celui-ci était la cible du terroriste. Mais, à 5 mètres de la carcasse du véhicule, le siège de l’agence principale de wilaya de l’opérateur téléphonique Djezzy est totalement détruit.

Les mesures de sécurité au niveau du secteur militaire, second lieu ciblé, sont autrement plus strictes. A notre arrivée en début d’après-midi, l’accès était « interdit à tout le monde », nous explique un militaire. L’attentat a été commis sur la route, juste à l’entrée du siège du secteur et en face de la cité militaire où le plus grand nombre de blessés a été enregistré. S’agissant du bilan, une source de l’hôpital Mohamed-Boudiaf, jointe par téléphone, a fait état de « 13 morts et de 44 blessés ». Elle a, en outre, précisé que « 09 blessés dont l’état a été jugé grave ont été transférés vers à Alger, aux hôpitaux d’Aïn Naâdja (02) et de Douéra (07 ». En diversifiant leurs cibles, les terroristes semblent avoir franchi un autre cap dans leurs entreprise criminelle. Après s’être astreints, pendant longtemps, à ne s’attaquer qu’aux « symboles de l’Etat » et aux multinationales opérant en Algérie, assimilés à « des croisés qui spolient les richesses du pays », les terroristes s’en prennent désormais aux civils qui osent outrepasser leurs « ordres ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant