ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie célèbre le 52e anniversaire du congrès de la Soummam

 
L’Algérie a célébré hier le 52e anniversaire du congrès de la Soummam à Béjaia.
jeudi 21 août 2008.

le 52e anniversaire du congrès de la Soummam célébré en Algérie. Le 52e anniversaire de la tenue du congrès de la Soummam a été largement célébré hier dans la wilaya de Béjaïa (est de l’Algérie). Politiques, mouvement associatif et institutions étatiques ont tous fêté cet événement historique, chacun à sa manière, qui par des activités culturelles et sportives, qui par le recueillement au niveau du mémorial d’Ifri, qui par des inaugurations des projets réalisés, etc. Enfin, on peut dire que c‘est la première fois que tout ce grand monde venant de tous horizons se retrouve en ce lieu d’union comme c’était le cas un certain 20 août 1956. Toutes les parties ont marqué cette date évènement qui continue d’être d’actualité 52 ans après grâce à ce qu’elle a donné comme fruit pour la révolution algérienne.

En effet, comme de coutume, le Front des forces socialistes (FFS) a mobilisé ses troupes. Il a d’abord tenu une session extraordinaire de son conseil national la veille sous la houlette de son premier secrétaire Karim Tabbou. Ce dernier est revenu sur l’arrestation du commanditaire présumé du meurtre de l’avocat Ali Mecili, compagnon de combat d’Aït Ahmed et « dénoncé » l’attentat meurtrier perpétré aux Issers, dans la wilaya de Boumerdès. De son avis, la recrudescence de la violence terroriste est due « aux blocages politiques que vit l’Algérie ». Ce dernier n’a pas omis de fustiger « les politiques libérales menées par le gouvernement sans débat politique ». La situation des enseignants vacataires grévistes et le boycott de la réunion des maires avec le président Bouteflika, ont été parmi les points abordés par le chef en second du FFS qui a invité ses troupes hier à Ifri pour se recueillir sur ce lieu historique avant le dépôt d’une gerbe de fleurs au carré des martyrs.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Jour d’Algérie