ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie vaincra le terrorisme islamiste

 
Le terrorisme islamiste sera éradiqué en Algérie selon le général-major Bousteïla qui s’exprimait à l’occasion de son déplacement à Bordj Ménaïel.
dimanche 24 août 2008.

Le général-major Bousteïla s'exprime sur le terrorisme en Algérie. L’Etat est déterminé à éradiquer le terrorisme en Algérie très prochainement. C’est ce qu’a laissé entendre hier le général-major Bousteïla, commandant en chef de la Gendarmerie nationale, aux urgences médico-chirurgicales de Bordj Ménaïel où il s’est rendu au chevet des blessés de l’attentat qui a ciblé, il y a quelques jours, le siège de l’Ecole supérieure de la Gendarmerie nationale aux Issers (wilaya de Boumerdès, nord de l’Algérie). Ils étaient onze candidats à une carrière à la Gendarmerie nationale toujours hospitalisés au moment du passage du général-major au niveau de cette structure. La directrice de cette structure hospitalière, Mme Amellal informe le général-major que dix de ces blessés allaient quitter les urgences et qu’il ne restera qu’un seul blessé. Cinq ambulances sont mises à leur disposition pour les transporter vers leur wilaya de résidence. Ces personnes qui se trouvaient près de cette Ecole supérieure de la Gendarmerie nationale pour subir des tests psychotechniques avant leur recrutement, après avoir subi avec succès le concours, avaient été surpris par le kamikaze du GSPC qui a fait exploser un véhicule bourré d’explosifs.

Selon un nouveau bilan, 48 personnes ont trouvé la mort et des dizaines d’autres ont été blessées dans cet attentat. « Vous rejoindrez l’Ecole (de la Gendarmerie nationale) après votre sortie et aurez une permission de 15 jours », a lancé le général-major à l’adresse des blessés, les informant ainsi qu’ils sont admis d’office. Ce qui a suscité une joie indescriptible chez ces jeunes victimes. Une voix s’élève pour lancer que « dès qu’ils auront rejoint l’école et leur formation terminée, ils activeront sur le terrain ». Allusion faite à leur participation, après la fin de leur formation, à la lutte antiterroriste en Algérie. « Pourquoi iront-ils sur le terrain ? Nous comptons les éradiquer (les terroristes, NDLR) bien avant », répond le général-major, signifiant que l’Etat compte éradiquer le terrorisme très bientôt.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Jour d’Algérie