ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Al-Qaida a utilisé plus d’une tonne de TNT pour horrifier l’Algérie

 
Plus d’une tonne de TNT aurait été utilisée dans les récents attentats en Algérie par les terroristes islamistes d’al-Qaida au Maghreb.
dimanche 24 août 2008.

Al-Qaida terrorise la population en Algérie. Après avoir revendiqué dans un enregistrement audio diffusé vendredi par la chaîne satellitaire qatarie Al Jazeera les derniers attentats- suicides qui ont fait plusieurs morts et blessés parmi la population civile à Zemmouri El Bahri, les Issers et Bouira dans le nord de l’Algérie, présentés comme une riposte à l’élimination par l’ANP et les forces de sécurité de 12 membres de cette organisation terroriste, dont trois émirs, le GSPC est revenu hier sur ces attentats en donnant plus de détails dans un communiqué mis en ligne sur un site Internet islamiste. Selon le GSPC, pas moins de neuf attentats, dont trois suicides à la voiture piégée, ont été perpétrés en dix jours, du 9 au 20 août dans plusieurs régions d’Algérie : Bouira, Tizi Ouzou, Boumerdès, Jijel et Skikda. Ces attentats, est-il rappelé, ont été planifiés dans le cadre de la campagne baptisée « Expédition de la Vengeance » qui aurait pris fin le 21 août et dont la quasi-majorité des victimes sont des civils, contrairement à ce que tente de faire croire le GSPC aux musulmans du monde entier, démentant toute volonté de cibler directement des civils dans ces attaques.

Selon le communiqué de l’organisation terroriste, le kamikaze de Zemmouri El Bahri, présenté comme étant Mohamed Abou Sadjida Al-Assimi, a utilisé le 9 août courant, 550 kilogrammes d’explosifs dans l’attaque menée contre la brigade des gardes-côtes de cette ville. Mais ce que le communiqué oublie de préciser, c’est que l’attentat a été déjoué et le kamikaze a fait exploser le véhicule piégé contre de simples estivants dont des jeunes qui se trouvaient sur la plage. La même quantité d’explosifs (500 kilogrammes) a été également utilisée le 19 août dans l’attentat- suicide perpétré par le kamikaze Haroune contre l’école de la gendarmerie des Issers, dans la wilaya de Boumerdès dans le nord de l’Algérie. Là aussi les 48 morts enregistrés se comptent parmi les jeunes bacheliers venus pour présenter l’examen d’entrée de l’école de gendarmerie.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Jour d’Algérie