ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Drame à Ouargla en Algérie

 
Trois sœurs ont été électrocutées dans la wilaya de Ouargla dans le sud de l’Algérie selon la direction de la Protection civile.
mardi 26 août 2008.

Accident éléctrique meurtrier à Ouargla en Algérie. Les trois victimes, âgées de 29, 20 et 15 ans, ont trouvé la mort par électrocution suite à la chute d’un câble électrique de 30 000 volts en plein patio de leur domicile. Les autorités locales se sont rendues, en compagnie du directeur de la Protection civile, au lieu de l’accident avant de se rendre au chevet de la mère des victimes transférée à l’hôpital Mohamed-Boudiaf de Ouargla. Selon le procureur général du tribunal de Ouargla, une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de cet accident, coïncidant avec une forte tempête de sable ayant balayé hier la région de Ouargla dans le sud de l’Algérie. Pour sa part, la Société nationale d’électricité et de gaz (Sonelgaz) a rendu publiques, hier dans un communiqué, ses premières conclusions sur les circonstances du décès de ces trois sœurs. On a appris que ces trois jeunes filles sont décédées dimanche à 18h40 par électrocution suite à la chute d’un conducteur électrique dans la cour de leur domicile.

Selon les premières conclusions du constat effectué par les équipes de Sonelgaz, « la rupture du conducteur électrique serait due à un amorçage avec la structure métallique du balcon d’une construction voisine de celle des victimes ». Ce balcon, ajoute la même source, « a été construit sans respect des distances réglementaires de sécurité par rapport à la ligne électrique ». « Sous l’effet des vents violents et à cause du non-respect des distances de sécurité, le conducteur électrique aurait été en contact avec la structure métallique, se serait rompu et serait tombé dans la cour des victimes », indique Sonelgaz dans son communiqué. Sonelgaz rappelle, à cet effet, qu’elle ne cesse « de sensibiliser les citoyens sur la nécessité de respecter impérativement les distances de sécurité, les couloirs de servitude des lignes électriques et les tracés des conduites de gaz afin d’éviter des drames humains ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant