ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les bureaux d’Algérie Poste submergés

 
Les bureaux d’Algérie Poste ont été pris d’assaut par les fonctionnaures pour retirer leurs paies à l’approche de la rentrée scolaire et du ramadhan.
mardi 26 août 2008.

Algérie Poste. Les bureaux d’Algérie Poste commencent déjà à déborder de monde. Les salariés, notamment ceux de la fonction publique, doivent attendre de longues heures pour retirer leurs paies. Les citoyens se retrouveront, dans quelques jours, devant trois événements budgétivores : le Ramadhan, la rentrée scolaire et puis l’Aïd. Pour y faire face, les Algériens doivent encore une fois mettre la main -profondément- à la poche. Et comme le gros de la masse des salariés appartient la fonction publique, il faut s’attendre à ce que les centres postaux soient débordés. Un fait que nous avons établi lors de notre virée dans ces établissements. Des hommes et des femmes, venus retirer leurs salaires s’entassent devant les guichets. Des files d’attente interminables se forment à mesure que le temps passe. Apostrophé au niveau du centre payeur sis à Bab El Oued, Mohamed père de famille témoigne : « Ce n’est pas un fait nouveau chez nous. Le flux des gens est perceptible quotidiennement, alors que dire en cette période de l’année qui coïncide avec deux événement majeurs : le Ramadhan et la rentrée scolaire qui se profilent à l’horizon ». Et notre interlocuteur de préciser « C’est vraiment inconcevable d’attendre tout ce temps, je suis ici depuis 10h et je n’ai pas encore retirer mon argent. C’est de la bureaucratie pure et simple ».

Même son de cloche chez un autre citoyen : « C’est regrettable d’assister tous les jours aux mêmes scénarii. Pour une simple opération de retrait, il fallait passer toute une journée dans ces locaux », s’est-il indigné, avant de renchérir : « cette situation illustre de fort belle manière le désordre qui caractérise nos établissements postaux. A dire que les Algériens ont signé un contrat infernal avec le mal - vivre. Et que nos responsables n’encouragent que le désordre et...le pourrissement ». Un autre citoyen tout attentif à notre discussion n’a pas pu retenir ses mots : « écrivez et dites sans ambages que la situation qui prévaut au sein de nos centres postaux n’est guère reluisante. Tout est à refaire en terme d’organisation chez Algérie Poste. Les citoyens souffrent le martyre pour effectuer leur retrait d’argent. C’est inadmissible ». Et de déplorer : « Les pratiques bureaucratiques dont font preuve nos responsables semblent avoir encore de beaux jours devant elles. Elles sont devenues, hélas, avec le temps une seconde nature ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Courrier d’Algérie