ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Les patriotes abandonnés par l’Etat en Algérie

 
Le RND estime que l’Etat doit prendre en charge les patriotes en Algérie en reconnaissance de leurs sacrifices pour le pays.
jeudi 28 août 2008.

Des patriotes traquent les terroristes en Algérie. Le Rassemblement national démocratique (RND) attend des pouvoirs publics la révision de leur position vis-à-vis des patriotes et des Groupes de légitime de défense (GLD), qui sont aux premières lignes dans la lutte antiterroriste en Algérie. Le secrétaire de wilaya d’Alger de ce parti, M. Chihab Seddik, a parlé hier d’« injustice » envers cette catégorie de citoyens et demande leur réhabilitation. Chihab Seddik, qui intervenait lors de l’ouverture des travaux de la réunion ordinaire et organique du conseil de wilaya, tenue hier à Alger, a beaucoup insisté sur les mécanismes d’application de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale qui font « malheureusement défaut », selon l’orateur. Sans aller jusqu’à remettre en cause la charte, le responsable du RND montre du doigt son application qui serait, selon lui, la source d’injustice dans la plupart des cas recensés.

Plus explicite, Chihab Seddik a réfuté l’idée de l’échec de cette politique de réconciliation dans l’absolu, dans la mesure où, d’après lui, il s’agit d’un acte de civisme qui est valable dans le temps. « Il faut reconstituer une société de confiance et nous devons continuer la lutte antiterroriste en Algérie quel qu’en soit le prix. La réconciliation nationale reste un objectif civilisationnel à atteindre », a expliqué le secrétaire de wilaya qui insiste également sur le fait que tout conflit se termine forcément par un dialogue et une réconciliation. Le nouveau défi du RND, selon lui, consiste en la vigilance qui doit être de mise pour éradiquer définitivement le terrorisme en Algérie.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant