ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le ramadan en Algérie et la canicule

 
Le ramadan 2008 en Algérie coincide avec des jours de grande chaleur ce qui impose quelques mesures pour éviter la déshydratation.
vendredi 5 septembre 2008.

La canicule pendant le ramadan en Algérie. Les spécialistes en nutrition recommandent de se préparer déjà mentalement, quelques jours avant le début du ramadan et surtout de bannir les excès et avoir des repas équilibrés. Avec la hausse des températures en Algérie, il faut éviter la déshydratation. Ceci aussi bien pour les personnes en bonne santé que celles souffrant de maladies chroniques ou les personnes âgées. Les médecins sont formels, il ne sert à rien de s’alimenter en excès, en ayant à l’esprit de faire des réserves ou de penser que le jeûne fait office de régime. Il faut penser surtout à réhydrater son corps surtout en période de grandes chaleurs. Ainsi la tradition de rompre le jeûne avec de la datte et du lait est fortement recommandée, avec consommation de liquides qui aident l’organisme a se réhydrater. En fait, sont mis a l’index les repas trop copieux, avec consommation excessive de produits gras ou sucrés. Ces derniers sont même particulièrement dangereux pour les personnes souffrant de maladies chroniques.

Le Dr Brouri, de la Protection civile, appellera les jeûneurs a la prudence et les personnes malades à respecter leur régime alimentaire et la prise de leurs médicaments. « A chaque mois de ramadan, nous avons des interventions récurrentes qui concernent notamment les personnes atteintes de maladies chroniques, tels que les diabétiques et les hypertendus. Ces derniers négligent la prise de médicaments », explique le médecin de la Protection civile. Il précisera en outre que vers 14 heures et 18 heures, les « alertes » et les interventions se multiplient en raison de cas d’hypoglycémie. « Nos équipes répondent durant le mois de ramadan souvent à des appels concernant des cas d’évanouissement et même d’accidents cardio-vasculaires. Cet état de fait est aussi engendré par l’état de stress dans lequel se trouvent les jeûneurs », souligne notre interlocuteur. Ceci alors que des cas de déshydratation sont signalés au niveau des wilayas côtières et au sud du pays. Pour éviter ce désagrément, le médecin de la Protection civile recommande notamment d’effectuer les longs trajets de nuit et d’éviter, pour les sujets sensibles, une exposition à la lumière.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie