ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Des artisans venus du Maroc arnaqués en Algérie

 
Des artisans venus du Maroc auraient été arnaqués en Algérie par leurs employeurs selon un journal marocain.
dimanche 21 septembre 2008.

Des artisans venus du Maroc arnaqués par leurs employeurs en Algérie. Ils seraient quelque 650 artisans marocains spécialisés en art mauresque à travailler actuellement dans les mosquées d’Algérie pour les besoins de rénovation mais aussi chez des particuliers pour les besoins de la construction, mais qui exercent au noir. Selon des informations rapportées par le journal marocain la Gazette du Maroc, une délégation composée de membres de cette communauté aurait été empêchée d’exposer ses doléances aux responsables du ministère des Affaires religieuses et des Waqfs à Alger. Une information vite démentie hier par les services du ministère contactés par nos soins. En effet, le directeur de cabinet du ministère, M. Zouaï, a déclaré au Jeune Indépendant qu’« aucune délégation représentant des ouvriers marocains ne s’est adressée à mes services ni même à ceux du ministre des Affaires étrangères », tout en se déclarant étonné par les informations avancées par le journal marocain "la Gazette du Maroc".

Par ailleurs, sur le fait que ces ouvriers spécialisés qui sont très présents dans les mosquées algériennes qui font actuellement l’objet de rénovation se plaindraient, selon l’article marocain, de mauvais traitements de la part de leurs employeurs algériens, le responsable au niveau du département de M. Ghlamallah a tenu à préciser que les mosquées sont gérées par des associations caritatives, y compris pour le volet rénovation, et que si problème il y a, il concerne ces associations et non pas le ministère. Il faut savoir que ces travailleurs marocains sont pour la plupart des plâtriers qui sont très sollicités. Au début, ils venaient par petits groupes offrir leur savoir-faire pour les constructeurs privés et leur champ d’action se limitait dans les villes de l’Ouest de l’Algérie, Tlemcen et Oran notamment. Ils sont en situation irrégulière et risquent à n’importe quel moment d’être expulsés vers le Maroc.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant