ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La prise en charge des personnes âgées en Algérie

 
Le gouvernement prévoit de légiférer pour une meilleure prise en charge des personnes âgées en Algérie.
samedi 4 octobre 2008.

Des personnes âgées en Algérie. Lors de sa visite aux foyers de Bab Ezzouar et de Dély Ibrahim, le ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Djamel Ould-Abbès a rappelé le contenu du projet de loi relatif à la protection et la promotion des personnes âgées en Algérie, approuvé par le gouvernement et devant être soumis à l’APN pour adoption avant la fin de l’année. « Ce texte de loi va nous permettre de revoir toute la politique de prise en charge des personnes âgées, de revoir à la baisse le nombre de résidents de ces centres et d’obliger les enfants à reprendre leurs parents par la force de la loi » , a-t-il souligné. En cas de refus de la part des enfants, des amendes seront infligées et des peines d’emprisonnement peuvent même être prononcées à l’encontre des récidivistes.

Lors de cette journée, les pensionnaires de ces hospices ont eu à apprécier de la musique (zorna) et à goûter à des gâteaux traditionnels accompagnés de boissons. Des cadeaux leurs ont été également offerts. Les responsables du foyer de Bab Ezzouar ont indiqué que le nombre de leurs résidents a augmenté par rapport à l’année dernière, en passant de 185 à 196. A Delly Ibrahim, le centre réservé aux femmes accueille 120 personnes, qui ont eu droit également aux mêmes faveurs de la part du ministère. Par ailleurs, les associations caritatives, les représentants de la société civile et des responsables des affaires religieuses n’ont pas manqué de rendre visite aux enfants hospitalisés, d’offrir des cadeaux et de partager la joie des moments de joie avec les pensionnaires des centres d’accueil de personnes âgées.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant