ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie mobilisée pour aider Ghardaïa

 
La mobilisation des autorités en Algérie pour venir en aide à la population sinistrée de Ghardaïa est devenue une priorité du gouvernement.
dimanche 5 octobre 2008.

Inondation à Ghardaïa en Algérie. Plus de 1 400 habitations ont été inondées suite aux intempéries ayant affecté la région de Ghardaïa en Algérie, selon un bilan préliminaire, annoncé avant-hier, par la cellule de crise de la wilaya. Les efforts déployés par les pouvoirs publics ont permis la remise en service de 89 % du réseau d’électricité, et de 82 % du réseau de gaz naturel, dans la vallée du M’Zab, a indiqué de son côté le directeur de l’énergie et des mines de la wilaya. Le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a rendu public, avant-hier, un long communiqué sur la situation prévalant sur les lieux. La cellule nationale de crise instituée à son niveau relève, dans l’aspect relatif aux actions de prise en charge menées par les différents secteurs, la mise à disposition de 890 tentes, de 12 250 couvertures et de 1 500 lits de camp. Pour la prise en charge alimentaire, le ministère annonce l’acheminement de 41,5 tonnes de denrées alimentaires et de 3 000 bouteilles d’eau, offertes par le ministère de la Solidarité nationale, de 4 000 sachets d’eau potable fournis par l’Algérienne des Eaux, de 370,6 tonnes de denrées alimentaires et de 58 188 bouteilles d’eau potable fournies par les wilayas limitrophes.

Des infrastructures pour l’hébergement provisoire des familles sinistrées ont été aménagées, comme les deux salles omnisports de la ville, la salle des expositions, la maison de jeunes et le siège local du CRA. Quatre équipes de l’action sociale de proximité pour l’accompagnement et le soutien moral et psychologique des sinistrés ont été mobilisées. Les services de la DGSN et de la Gendarmerie poursuivent les actions engagées en matière de sécurisation des zones sinistrées et de protection des biens et des personnes, l’acheminement des secours et des aides, la régulation de la circulation routière, le maintien de l’ordre et la protection des points sensibles. Par ailleurs, 427 éléments de l’ANP sont déployés pour les besoins de déblaiement et de dégagement des voies et accès. Le ministre de la Santé a indiqué que ses services ont pris toutes les précautions pour prévenir les risques d’épidémies, relevant toutefois que « durant toutes les catastrophes naturelles, il y a toujours un petit risque » d’épidémies. Des spécialistes relèvent qu’une véritable catastrophe a été évitée grâce à la réalisation de digues et retenues collinaires en amont des oueds et du barrage de l’oued Labyade au nord-est du chef-lieu. D’autres sources ont confié au Jeune Indépendant que le bilan des inondations reste élevé avec 38 morts et dix disparus.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant