ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et la Syrie discutent de coopération

 
L’Algérie et la Syrie ambitionnent de renforcer leur coopération bilatérale notamment dans les domaines économique et scientifique.
jeudi 16 octobre 2008.

L'Algérie et la Syrie veulent coopérer. La première session de la Haute commission mixte algéro-syrienne a ouvert ses travaux hier à Damas sous la présidence du chef du gouvernement algérien, Ahmed Ouyahia, et de son homologue syrien, président du Conseil des ministres, Mohamed Nadji Atri. Devant sceller le début d’une nouvelle ère dans les relations bilatérales, les travaux de la Haute commission mixte vont se solder par la signature d’un ensemble d’accords touchant à différents domaines et secteurs. Ainsi, il est prévu au bout de deux jours de réunion la signature d’un accord consulaire relatif à la circulation, aux déplacements et au séjour des membres des deux communautés dans les deux pays. A souligner que la Syrie est un pays perméable à la circulation des personnes dans la zone arabe, notamment vers l’Irak. Les cas d’Algériens en partance pour « le combat » en Irak ont dû franchir le territoire syrien pour accéder à leur destination finale. L’Algérie a connu, elle aussi, des cas d’immigrants syriens en situation irrégulière. Cet accord devrait permettre de trouver un cadre légal et réguler le déplacement des personnes entre les deux pays.

A noter qu’au jour d’aujourd’hui, pas moins de 5600 Algériens sont établis en Syrie, dont près de 200 étudiants inscrits dans les universités syriennes, contre une communauté syrienne établie en Algérie au nombre de 7000 personnes. Deux autres accords auxquels devrait aboutir la réunion de la Haute commission concernent le secteur de la santé et des transports maritime et terrestre. Trois programmes de coopération sont aussi prévus dans les secteurs de l’agriculture, de la culture et de l’enseignement supérieur. Outre ces accords, l’ordre du jour de cette réunion prévoit la signature d’un protocole d’accord relatif à la création d’un conseil d’hommes d’affaires devant avoir pour vocation le renforcement des relations économiques et les échanges commerciaux. Forte des représentants de 18 entreprises publiques et privées, une délégation d’hommes d’affaires algériens s’est envolée lundi déjà à bord d’un avion spécial 737-600 vers Damas afin de mettre les jalons d’un partenariat gagnant-gagnant avec leurs coopérateurs syriens et faire pencher du côté algérien une balance commerciale à l’avantage de la Syrie. Il est utile de souligner que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a atteint 339 millions de dollars, dont la part de l’Algérie ne dépasse pas 32 millions de dollars, contre 307 millions de dollars en faveur de la Syrie.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Watan