ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie Télécom dénonce les vols de câbles téléphoniques

 
L’opérateur historique Algérie Télécom dénonce la multiplication des vols de câbles téléphoniques dans la wilaya d’Annaba.
dimanche 19 octobre 2008.

Des câbles téléphoniques d'Algérie Télécom volés. Plus de 47 km de câbles téléphoniques ont été volés depuis le début de l’année, a-t-on appris auprès des services d’Algerie Télécom d’Annaba. La même source ajoute que le préjudice causé à l’institution est d’une valeur de 6 milliards 200 millions de centimes en l’intervalle de 8 mois, soit depuis le début de l’année, occasionnant plus de 300 pannes/jour. Le phénomène de vol des câbles téléphoniques pénalise aussi bien les abonnés que l’institution d’Algerie Télécom. Car, pour les uns, la prestation de l’outil téléphonique est interrompue à cause du vol. Pour les autres, en l’occurrence l’institution d’Algerie Télécom, la situation devient de plus en plus dure à gérer, au vu des dégâts causés par les voleurs qui, en coupant les câbles, endommagent les installations téléphoniques et entraînent ainsi un énorme préjudice financier. En effet, le cuivre, ce métal utilisé dans la fibre optique, est convoité par les voleurs, activant pour le compte d’intermédiaires de la mafia de la ferraille.

A ce propos, il convient de noter que depuis l’apparution de l’export des déchets ferreux, toute la wilaya d’Annaba a été sujette au vol de tout ce qui est de nature métallique. Une véritable vague de ramassage a été faite dans cette ville dite de l’acier, où l’on ne trouve plus le moindre métal. Tous les tompons d’égouts et de points d’évacuation d’eau ont été subtilisés. Et depuis plus de trois années, les voleurs professionnels ont orienté leurs regards vers les câbles téléphoniques, mettant les services de l’institution en charge du secteur de la téléphonie dans l’appréhension de toute installation. Car, à chaque vol signalé par les abonnés, Algérie Télécom est dans l’obligation de satisfaire les doléances et les demandes, en remédiant à la situation par l’installation d’autres câbles, susceptibles encore d’être volés dans la nuit suivante. Mais qui paye la facture ? Sans doute l’abonné, mais aussi Algérie Télécom qui va en pâtir fatalement, notamment son budget de fonctionnement annuel.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant