ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie va se doter d’un système de surveillance par satellite des navires de pêche

 
Le ministre de la pêche a indiqué que l’Algérie va se doter d’un système de surveillance par satellite des navires de pêche d’ici 17 mois.
lundi 27 octobre 2008.

L'Algérie aura un système de surveillance par satellite des navires de pêche. Le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, M. Smaïn Mimoune, a donné, hier à Annaba, le coup d’envoi de journées d’étude régionales sur le thème « Une pêche responsable pour un avenir meilleur ». Ont pris part à cette rencontre organisée au niveau du théâtre régional Azeddine-Mejoubi les représentants des wilayas de Skikda, de Guelma, d’El-Tarf, de Jijel et d’Annaba dans l’est de l’Algérie. Dans son allocution d’ouverture, le ministre salué la louable initiative prise par le président de la Chambre algérienne de la pêche et de l’aquaculture pour l’organisation de ces journées, soulignant « le choix judicieux du thème qui ne peut que témoigner de l’intérêt qui est accordé à la pérennité de cette ressource ». Et d’ajouter que « convaincu que ces journées d’études placeront au centre des préoccupations la préservation des ressources halieutiques et l’engagement de tout un chacun à favoriser les pratiques de pêche responsable en Algérie, nous devons tous œuvrer à assurer la durabilité de l’espèce halieutique ».

Le ministre a rappelé que « le secteur s’est attelé depuis sa création à une profonde refondation et une restructuration de ses activités productives à travers leur codification appropriée, dont les principes et fondements se sont largement inspirés de la convention des Nations unies sur le droit de la mer et le code de conduite pour une pêche responsable. Et de préciser : « Afin d’assurer effectivement la durabilité des ressources halieutiques nationales, le dispositif juridique et réglementaire régissant les activités de pêche et d’aquaculture a prévu une série de sanctions à l’encontre des contrevenants, ainsi que la création d’une police de la pêche en vue de contrecarrer les activités illicites qui menacent la pérennité et la préservation des ressources naturelles de l’Algérie ». Il a en outre fait savoir que « pour assurer un meilleur suivi des opérations de pêche, un système de surveillance par satellite des navires de pêche sera mis en place dans 17 mois », avant d’ajouter qu’« Annaba allait bientôt bénéficier d’une nouvelle structure portuaire.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant