ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Ahmed Ouyahia reste chef du gouvernement en Algérie

 
Ahmed Ouyahia a été maintenu chef du gouvernement en Algérie après l’adoption avec une large majorité de la nouvelle constitution.
dimanche 16 novembre 2008.

Ahmed Ouyahia est chef du gouvernement en Algérie. Le président Abdelaziz Bouteflika a procédé à la nomination d’Ahmed Ouyahia en qualité de Premier ministre à la tête d’un gouvernement très légèrement remanié. Seuls le ministère de la Communication et son désormais ex-responsable, Abderrachid Boukerzaza, ont disparu pour laisser place à un secrétariat d’Etat à la Communication qui sera occupé par Azzedine Mihoubi. Après son adoption par le Parlement mercredi dernier, et « conformément aux dispositions de l’article 176 de la Constitution, Son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a promulgué ce jour la loi n° 08/19 portant révision de la Constitution », a indiqué hier un communiqué de la présidence de la République rapporté par l’APS.

Suite à cela, le chef du gouvernement Ahmed Ouyahia a présenté, comme il l’avait annoncé mercredi, sa démission et celle des membres de son cabinet, a précisé un autre communiqué de la même institution rapporté par la même agence, rappelant que, « parmi ses nouvelles dispositions, la Constitution a supprimé la fonction de chef de gouvernement et disposé […] que le président de la République nomme un Premier ministre ». Le communiqué a ajouté que le président Bouteflika « a nommé Ahmed Ouyahia Premier ministre », précisant qu’« après consultation » de ce dernier, le Président « a également procédé à la nomination des membres du gouvernement ». La liste qui suit ne renferme presque aucune surprise, si ce n’est celle ayant trait au départ du ministre de la Communication, Abderrachid Boukerzaza, et la disparition de son ministère. M. Boukerzaza a été, en effet, remplacé par Azzedine Mihoubi, actuel directeur de la Radio algérienne, à la tête d’un « secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la Communication ».

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant