ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie grand fournisseur de l’Europe en GNL

 
L’Algérie est le premier exportateur de GNL d’Afrique du nord vers l’Europe avec 76% de parts de marché devant l’Egypte et la Libye.
mardi 18 novembre 2008.

L'Algérie exporte du GNL vers l'Europe. L’Algérie demeure en tête des pays exportateurs de gaz naturel liquéfié GNL dans l’Afrique du Nord avec 76% des exportations de cette région vers l’Europe en 2007, devançant de loin l’Egypte avec 21% et la Libye avec seulement 3%, selon la dernière livraison de la revue « Pétrole et Gaz arabes » (PGA). Les réserves prouvées en gaz naturel de l’Algérie, estimées à 4.579 milliards de m3, dépassent largement ceux des deux autres pays exportateurs, à savoir la Libye avec 1.657 milliards m3 et l’Egypte 1.492 milliards m3. Grâce à ses grandes réserves de gaz, sa proximité de l’Europe et la rénovation de sa flotte avec la réception de nouveaux méthaniers, l’Algérie devra réconforter, dans les prochaines années, sa place de premier fournisseur de l’Union européenne en GNL. Autre avantage pour notre pays, la montée en flèche de la demande sur le GNL est largement tirée par l’Union Européenne, où la production locale de gaz est en déclin conjuguée à une tension entre la communauté européenne et son voisin russe. Pour mettre un terme au monopole exercé par la société russe Gazprom, qui fournit 25% des besoins de ce continent, l’Union Européenne se tourne vers le marché algérien.

Les Européens n’ont pas de grands choix vu que, selon le dernier rapport annuel de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), les investissements trop faibles dans le marché du GNL pourraient mener à des pénuries après 2012. Expansion des capacités d’exportations Dans son dernier numéro, la revue « Pétrole et Gaz arabes » précise que la capacité de production du gaz naturel liquéfié (GNL) de l’Algérie, la Libye et l’Egypte devrait atteindre les 60 milliards de m3 en 2014, contre 42 milliards en 2008. La publication spécialisée, citant la directrice chargée de la planification stratégique et du contrôle de Stream (joint-venture entre les compagnies espagnoles Repsol YPF et Gas Natural), a signalé que si l’Afrique du Nord avait plusieurs options d’exportation de son GNL, l’Europe lui offrait de très bonnes possibilités de revalorisation à long terme du fait de sa proximité géographique, de mécanismes d’indexation contenus dans les contrats gaziers signés par plusieurs pays importateurs et de marchés dotés d’une bonne liquidité. La revue spécialisée rappelle que la capacité actuelle de liquéfaction en Afrique du Nord provient d’Arzew (Algérie), de Mersa El Brega (Libye) et de Damiette et d’Idku (Egypte). Cette augmentation des exportations attendue pour 2014 sera liée au remplacement des unités de Skikda et au lancement du projet Gassi Touil, de la rénovation de Mersa El Briga et de la construction d’un second train à Damiette.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Financier