ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’immigration africaine en Algérie

 
Un congrès sur l’immigration africaine en Algérie a été organisé à Oran dans l’ouest du pays.
jeudi 20 novembre 2008.

L'immigration africaine et la situation des clandestins africains en Algérie. Les participants au congrès organisé, hier, par les membres de la commission internationale pour le développement des peuples, sur l’immigration des Africains en Algérie, se sont mis d’accord sur le fait que les Harragas algériens en Europe rencontrent les mêmes problèmes que les Harragas Africains en Algérie, que ce soit en termes de traitement ou des conditions de résidence. Dans ce cadre, M. Djamel Berramdane, l’un des organisateurs de cette rencontre qui a réuni des journalistes intéressés par le sujet de l’immigration des Africains en Algérie, en plus des étudiants africains qui ont étudié le phénomène, a indiqué que 67% des immigrés venus en Algérie depuis des pays africains voisins via la wilaya de Tamanrasset, sont âgés entre 25 et 40 ans, et que parmi ces clandestins il y a des femmes.

Il a également expliqué que les raisons pour lesquelles ces africains viennent en Algérie sont les mêmes qui poussent les algériens à immigrer clandestinement en Europe. Les intervenants ont indiqué, à titre d’exemple, que la vie des africains dans les villes algériennes ressemble à la vie des algériens en Espagne. Ces derniers travaillent également d’une manière illégale dans des magasins et des ateliers et même dans des terrains agricoles contre la moitié des salaires des algériens. Parfois, certains patrons emploient des africains sans même les payer et menacent de les signaler à la police qui les arrête et les renvoie vers leurs pays d’origine.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar