ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La situation des handicapés en Algérie jugée critique

 
La situation des handicapés en Algérie a été jugée inquiétante par l’association Ettahadi qui demande une hausse de l’aide accordée aux handicapés.
dimanche 30 novembre 2008.

Les handicapés en Algérie. L’Association Ettahadi, en charge de l’assistance aux handicapés moteurs au niveau d’Alger a revendiqué, hier lors d’une conférence débat, organisée au centre de presse du quotidien El Moudjahid, un salaire de 12 000 DA et un logement social pour chaque handicapé en Algérie. Le président de l’association, M. Bouzoura Hamza, a tiré la sonnette d’alarme en évoquant l’effroyable situation que vit cette frange de la société, à l’occasion de l’approche de la Journée mondiale du handicapé qui aura lieu le 4 décembre prochain. Le conférencier a signalé que l’augmentation de 2 500 DA de la prime dont bénéficient ces personnes démunies, prévue en 2003 par le ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ould Abbès, n’a pas été respectée. Cette prime qui était fixée depuis plusieurs années à 3 500 DA n’a été augmentée, selon lui, que de 1 000 DA. « La prime de 4 500 DA allouée aux handicapés est insignifiante. Les handicapés revendiquent leurs droits au même titre que tout citoyen algérien. »

Abordant le volet médical, le conférencier déclare que ces personnes ne bénéficient d’aucun droit dont les soins médicaux qui restent un besoin primordial pour ces malades. Il a tenu à souligner le fait que les hôpitaux publics envoient souvent leurs patients vers les cliniques privées pour effectuer les examens médicaux, par manque de moyens. Or, « les cliniques privées n’ont pas signé de convention avec la CNAS pour que ces personnes puissent se faire rembourser leurs soins », fait remarquer M. Bouzoura, et d’ajouter qu’il est urgent d’accorder à tout handicapé moteur une carte qui lui ouvrirait droit à des soins gratuits chez le privé. Plusieurs témoignages de handicapés ont eu lieu lors de cette rencontre. Un intervenant a parlé de la prime qui est touchée souvent, selon lui, une fois tous les six mois. Un membre de l’association Ettahadi, a déclaré, pour sa part que les handicapés souffrent plus que les autres citoyens du problème de logement en Algérie. Il a rappelé à cet effet qu’un projet de 100 logements sociaux pour les handicapés dans la wilaya d’Alger a été lancé en 1996 et que seulement 45 logements ont été distribués à cette catégorie sociale en 2003. La wilaya d’Alger compte 40 000 handicapés, dont la majorité vit dans la pauvreté. Le nombre de handicapés que compte l’Algérie est de 1,9 million de personnes, selon un bilan communiqué récemment par le ministre de la Solidarité nationale.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant