ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’enfer pour les terroristes en Algérie

 
Les terroristes islamistes qui ont endeuillé l’Algérie pendant plus de 15 ans iront en enfer, a tenu à rappeler l’imam Al-Albâni.
samedi 6 décembre 2008.

Les terroristes ont mis l'Algérie à feu et à sang. L’imam Al-Albâni parle de l’enfer, l’enfer et rien que de l’enfer contre les auteurs des attentats à l’explosif ou sous d’autres formes qui ont ensanglanté l’Algérie ces 16 dernières années. Celui qui tue, provoque l’effusion de sang, décapite son semblable goûtera de la même atrocité lors du jugement dernier. Tous les hadiths relatent que la clémence de Dieu ne peut être accordée à l’auteur de tueries illicites. Depuis des siècles, des millénaires, le crime a été banni et leurs auteurs châtiés par les peuples. Les hadiths, les prêches des imams, les dires et écrits des savants de l’islam, des érudits de la sunna et autres universitaires ont de tout temps rejeté le crime de sang, l’assassinat d’hommes, de femmes et d’enfants. En un mot, les attentats terroristes sous toutes leurs formes ciblant les créatures de Dieu. A notre époque où le monde entier vit directement ou indirectement un terrorisme d’une cruauté sans pareil, d’une barbarie à son paroxysme, qu’il résulte d’une fausse et dommageable interprétation de l’islam, pourtant religion de paix, ou de convictions politiques sans lendemain et qui attentent à l’identité et à l’existence même des peuples, l’acte de mise à mort et d’effusion de sang est banni et sera sévèrement puni par Dieu lors du jugement dernier. L’imam Abou Abd Ar-Rahmân Mouhammad Nâsir Ad-Dîn Al-Albâni l’a évoqué un millier de fois dans ses écrits sur l’islam et dans ses fetwas. Il a réagi, il y a déjà plus d’une dizaine d’années, face au terrorisme, condamnant ces crimes abjects et les attentats et massacres d’hommes, de femmes et d’enfants.

Faisant référence aux crimes et autres attentats enregistrés durant ces 13 dernières années en Algérie, l’imam Al-Albani avertit que chaque personne se rendant coupable d’effusion de sang sera puni et châtié par Dieu. Evoquant les hadiths du Prophète Mohamed (QSSL), l’imam écrit que la clémence de Dieu ne sera jamais accordée à ceux qui provoquent la mort d’autrui et qu’ils devront répondre de leurs actes criminels devant le Tout-Puissant. Les prêches d’Al-Albani ne laissent aucun doute sur l’extrême gravité des actes criminels, des attentats à l’explosif tels que ceux ayant ensanglanté l’Algérie ces dernières années, œuvres de terroristes ne pouvant être pardonnées par Dieu. Et la charia de l’islam l’atteste. L’ensemble des savants, des imams et des exégètes condamne l’effusion de sang d’innocents ou servant des causes injustes ou injustifiées. Bien longtemps avant notre époque actuelle, marquée par de nombreux actes terroristes ciblant indistinctement de nombreuses nations et où les réactions des peuples et des politiques se font de plus en plus entendre, les compagnons du Prophète (QSSL), comme Abdellah Ben Omar, Abdellah Ben Messaoud ou encore l’imam Boukhari, Ibn Arabi et Hafid Ben Hadjr, conseillaient dans leur prêches de s’abstenir d’actes d’effusion de sang. Et c’est justement dans le souci de parachever la bataille contre le terrorisme en Algérie que des personnalités religieuses de renommée mondiale dont des Algériens, à l’instar d’Ahmed Saïd Belaïd Ben Abi Saïd et Nabil, de Mustapha El-Osmani, d’Abdelmalek Ramdani, ainsi que des cheikhs Abou Hazem Adnane Arour d’Arabie Saoudite, Abou El-Hareth et Ali Hassan Abdelhamid El-Halabi de Syrie, ont averti, dans leurs différents prêches, contre ces actes criminels impardonnables.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant