ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie répond aux critiques du Maroc

 
L’Algérie a répondu aux critiques du Maroc par la voix de son ministre Abdelaziz Belkhadem qui n’a pas tardé à être dénoncé à son tour.
mardi 23 décembre 2008.

L'Algérie et le Maroc s'échangent des critiques. Les autorités Marocaines ont montré, une nouvelle fois, leur double jeu avec l’Algérie, en appelant à l’ouverture des frontières et la normalisation avec le Maroc, parfois, et en accusant l’Algérie de blocage de la construction du Maghreb d’autre. Nouveau fait l’acharnement du Ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement Marocain contre le Secrétaire Général du Front de Libération Nationale, M. Abdelaziz Belkhadem. Le Gouvernement Marocain n’a pas admis la comparaison faite par Belkhadem entre l’occupation de l’Algérie et celle du Sahara Occidentale et du Droit du peuple Sahraoui à l’autodétermination.

M. Khalid Naciri a expliqué que le Maroc « ne s’attendait pas qu’un responsable algérien de haut niveau accuse, un jour, le peuple et l’Etat Marocains. Chose qui, selon lui, « fait mal au cœur et ne correspond pas aux sentiments profonds du peuple Marocain envers le peuple algérien ». Il est à noter qu’il y a une confusion préméditée dans les déclarations de Khalid Naciri, concernant ce qui a été réellement dit par Belkhadem concernant la position de l’Algérie du conflit au Sahara Occidental et la position des algériens en général des Marocains, entre lesquels, il y a un contact permanent que ce soit au Maroc, en Algérie ou dans d’autres pays étrangers. Un contact naturel loin des sensibilités entre les deux Gouvernements, dues au dossier du Sahara Occidental.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar