ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Des observateurs internationaux pour la présidentielle en Algérie

 
Des observateurs internationaux seront présents en Algérie pour la supervision de l’élection présidentielle d’avril 2009.
lundi 5 janvier 2009.

Election présidentielle en Algérie. Le président Abdelaziz Bouteflika a instruit le gouvernement pour introduire une demande d’envoi d’observateurs internationaux auprès de quatre organisations internationales et régionales dont l’Algérie est membre pour la supervision de l’élection présidentielle d’avril 2009. L’annonce a été faite hier par le Premier ministre Ahmed Ouyahia lors de la cérémonie d’installation de la Commission politique nationale de surveillance de l’élection présidentielle (CPNSEP) d’avril 2009 qu’il a présidée. Les organisations qui seront sollicitées par le gouvernement pour l’envoi d’observateurs sont l’Organisation des Nations unies, l’Organisation de la conférence islamique, la Ligue des Etats arabes et l’Union africaine. L’installation de cette commission intervient en application d’une directive du président Bouteflika, a précisé Ouyahia. La mise sur pied de cette commission « procède de la volonté du chef de l’Etat de veiller à ce que soient réunies les conditions requises pour une bonne organisation, la transparence et la régularité de l’élection présidentielle », a déclaré Ouyahia.

Cette commission, composée de plusieurs représentants de ministères, est présidée par le Premier ministre. Les missions de la commission nationale chargée de la préparation de cette élection sont de veiller à la promulgation des textes réglementaires destinés à permettre l’exécution stricte des dispositions de la Constitution, de la loi ainsi que des instructions présidentielles en matière d’organisation de l’opération électorale dans toutes ses étapes. Cette commission a pour but aussi d’octroyer à chaque ministère les crédits nécessaires à partir de la provision prévue par la loi de finances pour l’année en cours, de réunir les conditions techniques et matérielles adéquates pour le scrutin à travers le territoire national et au bénéfice de la communauté à l’étranger, de mobiliser les moyens et l’assistance technique nécessaires au fonctionnement libre de la commission politique nationale de surveillance de l’élection présidentielle tant au niveau national que local. Cette commission a aussi pour but de réunir les conditions techniques de travail de la presse nationale et internationale chargée de couvrir le déroulement de la campagne électorale et le scrutin.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant