ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie ne veut pas de crise avec le Maroc

 
L’Algérie joue la carte de l’apaisement avec le Maroc malgré les critiques sévères de responsables marocains.
mardi 6 janvier 2009.

L'Algérie et le Maroc peinent à s'entendre. Le ministre des affaires étrangères, Mourad Medelci, a refusé l’ouverture d’un nouveau front de « désaccord » politique avec le Maroc. Il a indiqué que les déclarations des responsables Marocains ces derniers temps vis-à-vis de l’Algérie ont envenimé la situation entre les deux pays à un point d’aggravation que « je préfère ne pas commenter ». Le ministre des affaires étrangères, Mourad Medelci, a refusé, hier, de commenter « les accusations » de Rabat, par le biais d’un nombre de responsables, contre l’Algérie, préférant ne pas aggraver la situation.

Medelci a rappelé que « le respect est maître de la position Algérienne vis-à-vis des autorités Marocaines ». Le responsable Algérien attend l’arrivée « du nouvel envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies au Sahara occidental, Christopher Ross, dans la région, dès son installation. »

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Khabar