ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et l’Iran dénoncent Israël

 
L’Algérie et l’Iran appellent à l’arrêt du génocide que mène Israël contre la population palestinienne de Gaza.
lundi 12 janvier 2009.

L'Algérie et l'Iran blâment Israël. Le vice-président de la République islamique d’Iran, M. Hossein Dahkane, a affirmé à l’issue de l’audience que lui a accordée le président de la République M. Abdelaziz Bouteflika, avoir abordé avec ce dernier la situation qu’endurent les Palestiniens dans la bande de Gaza. En visite officielle depuis vendredi dernier et porteur d’un message du président iranien Mahmoud Ahmedinejad, M. Hossein Dahkane a précisé avoir évoqué dans ses entretiens la nécessité d’arrêter le génocide résultant de « la politique israélienne sauvage » dans la bande de Gaza et « les modalités de faire parvenir les aides humanitaires et médicales aux frères à Gaza ». Dans ce contexte, les deux responsables se sont mis d’accord sur la nécessité de mobiliser les instances internationales pour la réalisation de ces objectifs, soulignant avoir perçu « une volonté accrue de la part du président de la République de répondre aux aspirations des peuples arabes et islamiques ».

Précisant que sa visite à Alger est motivée par les évènements qui secouent actuellement la région du Moyen-Orient, M. Dahkane a indiqué que les entretiens ont aussi porté sur la tenue de réunions au sommet aux plans islamique et arabe, ajoutant que les Palestiniens « sont l’objet d’une répression sioniste sans précédent et d’un terrorisme d’Etat pratiqué par le gouvernement israélien ». Se félicitant des bonnes relations qu’entretiennent les deux pays, le responsable iranien a en outre indiqué que « la tradition de concertation au plan régional a toujours existé entre les deux pays, notamment avec le président Bouteflika », tout en saluant « la volonté sage et la vision profonde » du président Bouteflika et les relations algéro-iraniennes qui ont atteint, a-t-il dit, « le niveau escompté par les deux pays ». A son arrivé à l’aéroport d’Alger, M. Hossein Dahkane a souligné que la nation arabo-islamique, qui fait actuellement face à « un grand défi », devait être « unie face au terrorisme sioniste qui n’épargne ni femmes ni enfants ». Cette agression et cette campagne meurtrière, a-t-il souligné, visent moins le mouvement Hamas que l’anéantissement pur et simple du peuple palestinien, insistant par ailleurs sur « la nécessité de déployer tous les efforts à l’effet de sauver le peuple palestinien de cette hécatombe.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant