ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie renforce la lutte contre le trafic d’armes

 
La lutte contre le trafic d’armes s’est renforcée en Algérie avec la saisie de centaines d’armes et de munitions en 2008.
dimanche 18 janvier 2009.

Trafic d'armes en Algérie. Les services de la Gendarmerie nationale traquent inlassablement et avec succès les trafiquants d’armes. C’est ainsi que pour la seule journée d’hier, 73 cartouches de calibre 12 et 16, 210 étuis de cartouches, 3 kg de chevrotine, 630 g de poudre noire, 4 kg de plomb et du matériel de bourrage ont été saisis par les gendarmes dans la localité de Mechta Bouradjouane, à Mila en Algérie. Selon un communiqué de la cellule de communication du commandement de la Gendarmerie nationale parvenu hier à notre rédaction, cette saisie a été effectuée dans le cadre d’un mandat de perquisition du domicile des mis en cause dûment délivré par les autorités compétentes. Le commandement de la gendarmerie indiquée par ailleurs que ce trafic sévit particulièrement dans les wilayas du sud-ouest de l’Algérie, notamment à Tamanrasset, Tindouf, Adrar, Béchar et Tlemcen qui constituent, aux yeux des gendarmes, de véritables plaques tournantes du trafic d’armes.

Le bilan d’activité de 2008 de la gendarmerie révèle un trafic assez intense, des saisies importantes d’armes et de munitions ayant été opérées. Il s’agit, notamment pour les derniers mois de l’année 2008, de différents types d’arme, notamment 186 fusils de chasse, 3 carabines, 2 fusils à pompe, 4 armes d’assaut, 1 fusil mitrailleur, 2 pistolets mitrailleurs avec 12 chargeurs dotés de 407 cartouches, 45 PA, 5 grenades, 7 bâtons électriques et 800 détonateurs. S’agissant des munitions, le même corps a saisi, entre autres, quelque 8 500 cartouches de fusil de chasse, 22 chargeurs, 2 042 balles de différents calibres, 23 572 capsules, 5 appareils pour cartouchière et 7 087 kg de sachem. Par ailleurs et pour la même période, les gendarmes ont saisi 12, 5 kg d’explosifs et plusieurs pièces de rechange pour armes à feu. Pour rappel, le dernier bilan d’activité des services de la gendarmerie indiquait que ce trafic prenait de l’ampleur, avec pas moins 250 armes à feu saisies durant les deux premiers trimestres de l’année 2008 et 224 en 2007.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant