ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie et le Maroc doivent faire plus contre l’analphabétisme

 
L’Alesco estime dans son rapport que l’Algérie et le Maroc doivent renforcer les moyens de lutte contre l’analphabétisme.
mercredi 21 janvier 2009.

L'Algérie et le Maroc doivent lutter contre l'analphabétisme. Un rapport de l’Alesco, une organisation de la Ligue arabe, vient de rendre public un rapport alarmant sur l’illettrisme des jeunes (15-45 ans) au Maghreb. Présenté à Tunis (Tunisie), le 7 janvier, ce rapport classe l’Algérie parmi les mauvais élèves de la région aux côtés du Maroc et de la Mauritanie. « Le nombre d’analphabètes dans la région du Maghreb est de 20 millions de personnes, ce qui est un chiffre alarmant, même si la situation varie d’un Etat à un autre », note ce document qui distribue au passage de bonnes notes aux voisins tunisiens et libyens. « La Tunisie et la Libye obtiennent de bons résultats grâce à leurs efforts de scolarisation. L’Algérie, le Maroc et la Mauritanie continuent en revanche de souffrir de l’illettrisme pour un certain nombre de raisons », explique l’Alesco. « Le taux d’analphabétisme est lié d’une part aux crises que traverse la région arabe et d’autre part aux problèmes économiques et à la pauvreté », souligne le même document, sans donner plus de détails sur le nombre d’analphabètes par pays.

Le ministre de l’Education nationale, Boubekeur Benbouzid, a avancé, lundi dernier, le chiffre « de 6,4 millions d’analphabètes recensés en Algérie ». Selon lui, la stratégie nationale d’alphabétisation, adoptée en 2007, « vise à réduire de moitié le nombre d’analphabètes d’ici à 2012, soit 3,2 millions ». Une projection difficile à réaliser quand on sait que l’Algérie comptait, en 2007, 6,5 millions d’analphabètes et qu’en deux ans, ce nombre n’a été réduit que de 100 000. Est-il réellement possible d’éradiquer, comme il l’a souligné, « ce phénomène en 2016 en application de la deuxième partie de sa stratégie ? » En tout cas, en rendant public ce rapport, l’Alesco souligne que ce degré d’analphabétisation « constitue une menace pour le développement social des nations arabes ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan