ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le marché des produits pharmaceutiques en Algérie

 
Le marché des produits pharmaceutiques en Algérie demeure très attractif pour les groupes pharmaceutiques français selon UbiFrance.
lundi 9 février 2009.

Les produits pharmaceutiques en Algérie. L’Agence française pour le développement international des entreprises (UbiFrance) vient de publier un ouvrage intitulé Le marché des produits pharmaceutiques en Algérie : perspectives et opportunités, destiné aux opérateurs français. « Le marché algérien des produits pharmaceutiques est d’amplitude et remarquablement porteur », note l’organisme français. L’ouvrage fait le point sur la situation actuelle et les perspectives de développement du marché pharmaceutique national. Les rédacteurs soulignent que l’Algérie ambitionne de développer son industrie pharmaceutique locale, ce qui lui permettra de réduire la facture des importations et devenir ainsi une plate-forme de production de génériques. « Pourtant, une large part du marché repose sur les importations. Des opportunités sont à saisir pour la France, placée au premier rang des fournisseurs », signale UbiFrance, qui a réalisé une étude dans le secteur en juillet 2008 en Algérie. L’étude a examiné le marché pharmaceutique en Algérie et présente les acteurs incontournables pour se positionner sur ce marché en mutation suite à une longue période de monopole. L’étude revient ainsi sur les dernières mesures du gouvernement portant interdiction d’importation des médicaments fabriqués localement, obligation d’investir en Algérie et protection de la production nationale.

La structure du marché de l’importation est bien étudiée avec des données sur les exportations françaises, jordaniennes, indiennes et saoudiennes. L’étude signale que la consommation de médicaments en Algérie est estimée à près de 40 à 45 euros par habitant. Par ailleurs, un chapitre est consacré aux fabricants et importateurs algériens de produits pharmaceutiques. La synthèse de l’enquête, disponible sur le site d’UbiFrance, présente l’entreprise Biopharm qui est classée au premier rang des opérateurs privés algériens comme au premier rang des importateurs algériens de médicaments du secteur pharmaceutique en terme de chiffre d’affaires global (importation et fabrication). « Doté d’un laboratoire recherche et développement, Biopharm est certifié BPF, a reçu l’agrément de plusieurs grands laboratoires étrangers et affiché une capacité de 30 millions d’unités de vente par an », a-t-on précisé, tout en signalant que l’entreprise souhaite « l’externalisation avec l’enregistrement des produits Biopharm à l’étranger, en Afrique plus particulièrement ». UbiFrance annonce que l’entreprise « envisage le développement pharmaceutique avec acquisition de dossiers en Inde ; 6 projets de ce type sont en cours de réalisation, portant sur plusieurs classes thérapeutiques, dont des anti-inflammatoires sous formes solide et liquide ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après El Watan