ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La France doit demander le pardon pour ses crimes en Algérie

 
La France doit demander le pardon pour ses crimes génocidaires en Algérie selon le ministre Abdelaziz Belkhadem.
vendredi 13 février 2009.

Abdelaziz Belkhadem s'exprime sur les crimes de la France en Algérie. Abdelaziz Belkhadem, ministre d’Etat, représentant personnel du président de la République, a affirmé jeudi que ’’nous devons exiger de la France qu’elle demande pardon pour ses crimes génocidaires à l’encontre du peuple algérien. Intervenant lors de la cérémonie d’ouverture de la 9ème semaine culturelle sur la guerre de libération, au palais de la culture Moufdi Zakaria (Alger) organisée par l’association Machaâl Echahid sous le thème de la "dimension populaire de la guerre de libération", M. Belkhadem a indiqué que l’occupation française a tenté d’exterminer le peuple algérien "en annihilant ses repères identitaires, en confisquant ses terres et en effaçant son histoire jusqu’à nier l’histoire de l’Algérie". Les plans de l’occupation, a-t-il ajouté, se sont poursuivis jusqu’à tester ses bombes nucléaires à Reggane (wilaya d’Adrar dans le sud de l’Algérie) et dont les radiations provoquent jusqu’à nos jours, des maladies.

M. Belkhadem a mis en avant le mérite du chahid sur ce pays qu’il a arrosé de son sang pour le libérer et "le confier à chacun de nous", a-t-il dit, pour en prendre soin par davantage d’efforts et d’apport "loin de tout égoïsme". S’adressant aux jeunes, le ministre a déclaré que "le devoir nous impose aujourd’hui de "préserver ce message" et de poursuivre les efforts pour "inculquer l’amour de la patrie aux jeunes", exprimant sa satisfaction de voir les jeunes avides d’apprendre l’histoire et l’amour de l’Algérie à travers leur participation à l’ouverture de cette semaine culturelle par des dessins, des pièces de théâtre et la déclamation de poèmes sur notamment l’Algérie et l’amour de la patrie. M. Belkhadem a appelé les jeunes à s’enorgueillir de leur pays "au passé riche et qui compte sur eux pour aller de l’avant", ajoutant que les sacrifices des chouhada "ne sont comparables à aucun autre sacrifice de notre époque, l’Algérie étant devenue un exemple pour les autres peuples", a-t-il dit.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après APS