ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Bouteflika promet une hausse des salaires en Algérie

 
Le président Abdelaziz Bouteflika a promis une hausse des salaires en Algérie s’il était réélu lors de la présidentielle d’avril prochain.
mercredi 25 février 2009.

Vers une hausse des salaires en Algérie. Le président candidat Abdelaziz Bouteflika a pris de l’avance hier en entamant à Oran sa campagne électorale. Le président de la République a mis à profit sa visite de travail et d’inspection, qui coïncide avec la commémoration du double anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, pour appeler l’ensemble des travailleurs à aller voter massivement à la présidentielle d’avril prochain en Algérie. La célébration n’a pas manqué de drainer beaucoup de travailleurs dans la salle omnisports de la ville d’Arzew. « Si vous tenez à ce que je reste à la tête de l’Etat pour un troisième mandat, dites-le haut et fort et exprimez-le lors du prochain scrutin », leur a dit le Président non sans leur promettre de prendre des mesures importantes pour améliorer leur cadre de vie. Du coup, le président candidat a déclaré qu’il procédera, dès sa réélection, à augmenter le salaire national minimum garanti en Algérie : « A mon arrivée au pouvoir en 1999, le SNMG était de 6000 DA et nous l’avons élevé à 12 000. Aujourd’hui, je vous promets qu’il sera augmenté lors de la tripartite qui se tiendra après l’élection ».

Se disant par ailleurs très préoccupé par cette élection, Abdelaziz Bouteflika a appelé les électeurs à aller votre même si c’est contre lui. « Allez voter en toute liberté et en toute transparence. Voter pour nous aider ou votez contre nous, le plus important est de voter en masse », a lancé le président à l’assistance, tout en rappelant à l’ordre un confrère qui a rapporter que Bouteflika a déjà gagné 4 millions d’électeurs, et ce par rapport au nombre de signatures qu’il a collecté. Pour lui répondre, Bouteflika citera un adage populaire : « Ma zal elkheir el qoddam. » S’adressant toujours aux travailleurs, le président de la République a rappelé que le gouvernement a pu ramener le taux de chômage en Algérie de 30 % en 1999 à près de 11 % en 2007, et ce grâce à la création de 3,5 millions d’emplois dans les secteurs administratifs et productifs et près de 2,5 millions d’équivalents d’emplois grâce aux différents dispositifs d’emplois d’attente. Le président a promis, dans ce sens, la création de trois autres millions d’emplois durant le prochain programme quinquennal. Sur le plan économique, après avoir esquissé le bilan de ses dix années de gouvernance, le Président de la République a annoncé la mise en place d’un « fonds national des investissements pour booster la production nationale ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant