ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le conflit Maroc-Polisario débattu en Algérie

 
Christopher Ross a abordé l’avenir des négociations entre le Maroc le Front Polisario à l’occasion de sa visite en Algérie.
jeudi 26 février 2009.

Christopher Ross en Algérie où il s'est exprimé sur le conflit Maroc-Polisario. Christopher Ross, l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies au Sahara occidental, a déclaré à Alger que sa tournée dans la région lui a permis de prendre clairement connaissance des différents points de vue et positions. « Cette étape de ma première tournée dans la région dans le cadre de ma mission en tant qu’envoyé personnel du SG de l’ONU au Sahara occidental m’a permis de prendre connaissance clairement des positions et des points de vue », a dit M. Ross à la presse avant de quitter Alger dans le cadre d’une tournée qui l’a mené également au Maroc et aux camps des réfugiés sahraouis à Tindouf. « Cette tournée, a-t-il poursuivi, m’a permis également de constater une volonté sincère de poursuivre le processus (du règlement du conflit) et de m’aider dans ma mission de la part des deux parties au conflit (Maroc et Front Polisario) ainsi que de la part d’un pays du voisinage ».

Rappelant les entretiens qu’il a eus avec les hauts responsables marocains et sahraouis dans le cadre de cette tournée, M. Ross a, en outre, exprimé son intention de visiter la Mauritanie « dans les plus brefs délais ». L’émissaire onusien a indiqué qu’il poursuivra sa tournée en se rendant, tour à tour, à Madrid, Paris et Washington pour examiner avec les hauts responsables dans ces trois capitales « la contribution qu’ils peuvent m’apporter dans l’exercice de ma mission ». Par ailleurs, M. Ross a souligné que les entretiens qu’il a eus avec le président Bouteflika, le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, et le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, M. Abdelkader Messahel, ont été « francs et fructueux ». « Ces entretiens, a-t-il ajouté, ont porté sur la position de l’Algérie vis-à-vis de la question du Sahara occidental et sur la poursuite du processus de négociations entamé entre les deux parties (Maroc et Front Polisario) pour aboutir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable garantissant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. »

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant