ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Bouteflika distribue des cadeaux en Algérie pour assurer sa réélection

 
Le président Bouteflika mène une campagne de distribution de cadeaux pour s’assurer une confortable réélection le mois prochain.
lundi 2 mars 2009.

Bouteflika veut un 3ème mandat en Algérie. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, annoncerait ce mercredi à Sidi Bel Abbès plusieurs mesures en faveur des jeunes, dont les plus importantes seraient la réduction de la durée du service national et l’instauration d’une allocation chômage pour tout demandeur d’emploi en Algérie. A la veille d’un troisième quinquennat déjà presque acquis, le président Bouteflika semble se lancer dans une opération de « reprise d’espoir générale » chez les populations. Après Oran, d’où il avait notamment annoncé la semaine dernière une hausse du SNMG en faveur des travailleurs de la fonction publique, et Biskra, d’où il a annoncé avant-hier un véritable « plan Marshall » pour l’agriculture, Bouteflika consacrera ce mercredi à Sidi Bel Abbès son discours à la jeunesse. Les jeunes Algériens, qui se considèrent marginalisés et sous-estimés, auront droit à un discours offensif de la part du Président, a confié une source de l’entourage présidentiel ayant effectué le déplacement à Biskra. Bouteflika, à en croire la même source, ne se contentera pas, comme d’ailleurs lors de ses précédentes sorties effectuées depuis l’annonce de sa candidature, de la lecture de son discours. Il usera d’un langage simple et populaire, touchant du doigt les véritables préoccupations et problèmes de la jeunesse.

« Le Président parlera, comme aucun officiel ne l’avait jamais fait auparavant, de la lancinante question des harraga », ajoute la même source qui pronostique, selon ses propos, des « mesures choc » en faveur de la jeunesse « sans le concours de laquelle le développement du pays devient irréalisable ». Mais rien n’est encore officiel, encore moins divulgué, l’exclusivité de l’annonce de ces mesures devant être le privilège du président candidat. Toutefois, des informations, ni confirmées ni infirmées par des sources gouvernementales, circulent ces jours-ci. Ainsi, parmi ces « mesures choc » figurerait d’abord l’instauration d’une allocation chômage pour tout jeune demandeur d’emploi et dont la demande n’est pas satisfaite. Il y a aussi que les rémunérations des employés relevant des différents dispositifs du filet social seraient revues à la hausse et cela, explique-t-on, s’inscrit dans le sillage de l’augmentation annoncée du SNMG. Mais le must du must serait la décision de Bouteflika de réduire la durée du service national en Algérie, fixée actuellement à 18 mois. Mieux encore cette durée réduite sera accompagnée d’une rémunération acceptable en faveur des jeunes soldats.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant