ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’Algérie rejette le rapport américain sur les droits de l’homme

 
Certains points du rapport américain sur la situation des droits de l’homme en Algérie ont été démenti par le ministre Yazid Zerhouni.
mardi 3 mars 2009.

Zerhouni s'exprime sur rapport américain sur les droits de l'homme en Algérie. Le dernier rapport 2008 sur les droits de l’homme en Algérie, rendu public le 25 février par le département d’état américain, a soulevé l’ire du ministre de l’intérieur, M.Nouredine Yazid Zerhouni, qui conteste la majeure partie du document. « Nous démentons formellement l’essentiel des éléments négatifs dans ce rapport », a souligné M. Zerhouni, cité par l’APS. Le rapport du département d’état, très bien documenté, revient largement sur la liberté de presse, les détentions et arrestations arbitraires, les dénis de justice, l’accès à internet. Grosso modo, le département d’état US revient sur l’état des droits de l’homme en Algérie qui gagneraient à être améliorés. Le même rapport aborde également la torture et les détentions arbitraires liées à la lutte antiterroriste. Bref, un rapport qui ne donne pas que de bons points à l’Algérie en matière de droits de l’homme, particulièrement pour la liberté d’opinion, de presse et d’accès à internet, et dans la lutte contre le terrorisme.

Zerhouni, naturellement, n’apprécie pas : ’’que les gens nettoient devant leurs portes », a-t-il dit. Mais, plus ’’diplomate’’, il estime encore que dans ce rapport, « il y a énormément d’éléments positifs » sur l’Algérie. « Je ne crois pas que l’Algérie a de leçons à recevoir de la part d’un certain nombre d’observateurs », a-t-il encore ajouté. Il ajoutera, en lançant que « c’est aux Américains de nous parler de ce qui se passe à la prison de Guantanamo ». « Toutes nos prisons sont ouvertes aux organisations des droits de l’homme et qui sont reparties convaincues que l’Algérie est un Etat de droit », a encore ajouté le ministre de l’intérieur visiblement irrité par le rapport US sur les droits de l’homme en Algérie. Selon ce rapport, les services de sécurité algériens ont abattu, blessé ou arrêté en 2008, 1000 terroristes, dont 321 sont morts. Le même rapport revient sur les attentats terroristes à Alger et dans les banlieues algéroises, ainsi que sur les assassinats de civils.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Quotidien d’Oran