ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le billet de bateau entre l’Algérie et la France moins cher

 
L’ENTMV va proposer des billets de bateau entre l’Algérie et la France 50% moins chers au profit des émigrés retraités et démunis.
mardi 7 avril 2009.

Un bateau entre l'Algérie et la France. Les émigrés, retraités et démunis,bénéficieront, à partir du 25 juin prochain, d’une baisse de 50 % sur le billet de bateau entre l’Algérie et la France. C’est ce qui a été annoncé hier par le ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Djamel Ould Abbès, et le directeur général de l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV), M. Graïria Hacène, lors de la signature d’un accord entre les deux parties qui a eu lieu sur le bateau Tariq-Ibn Ziyad, au port d’Alger. M. Ould Abbès a souligné que plusieurs compagnies nationales et étrangères de transport, dont Aigle Azur, ont fait part de leur souhait d’adhérer à cette politique. Il a rappelé que la semaine dernière, une première convention a été signée, en faveur de cette frange, entre son département et la compagnie aérienne Air Algérie. Il a ajouté que l’Etat a alloué 50 milliards de centimes à ce projet. « Notre objectif est d’offrir des tarifs préférentiels. La machine financière est bien huilée et nous pouvons assurer largement et éternellement cette offre », a affirmé M. Ould Abbès.

Selon lui, cette décision a été prise suite à son constat des situations difficiles auxquelles cette frange est exposée, lors de ses missions dans de nombreux pays. « Cette convention de partenariat a pour objectif de répondre aux préoccupations des familles à revenu modeste établies à l’étranger et particulièrement en France, où notre communauté atteint 4 millions d’émigrés », a-t-il souligné. L’enveloppe financière allouée à ce dossier permettra également la prise en charge des ressortissants à leur arrivée en Algérie pour leur transport vers leurs wilayas d’origine ainsi que pour les réservations d’hôtel. Ould Abbès a ajouté que l’offre touchera les personnes ayant déposé leurs dossiers au niveau des services consulaires, qui feront des enquêtes sur la situation sociale de chaque personne. La situation des retraités émigrés vivant en France et souhaitant venir en Algérie a été évoquée à cette occasion. Ould Abbès a indiqué que le gouvernement français a signé une convention avec l’Etat algérien permettant à cette catégorie de percevoir leurs pensions en séjournant 9 mois en Algérie et 3 mois en France.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant