ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le taux de participation à l’élection en Algérie a été de 74,54 %

 
Le taux de participation à l’élection présidentielle en Algérie a été de près de 75% selon le ministre de l’Intérieur Yazid Zerhouni.
samedi 11 avril 2009.

Yazid Zerhouni s'exprime sur le taux de participation à l'élection en Algérie. Le taux de participation enregistré à l’élection présidentielle en Algérie du jeudi dernier est de 74,54 %. C’est-à-dire qu’il y a eu 15 351 303 votants sur les 20 595 683 inscrits. Le nombre de bulletins nuls est estimé à 142 727. Le candidat Abdelaziz Bouteflika est réélu président de l’Algérie avec 12 911 705 voix sur les 14 308 578 suffrages exprimés, soit un taux de 90,24 %. Il est suivi de Louiza Hanoune qui a récolté 604 258 voix, soit un taux de 4, 22 %. En 2004, elle était la première femme algérienne candidate à l’élection présidentielle. Elle avait obtenu 1 % des votes (101 630 voix). Louiza Hanoune a amélioré son score de plus d’un demi-million de voix (+552 628 de voix). Moussa Touati est classé troisième avec 330 570 voies, soit 2,31 % des suffrages exprimés. Djahid Younsi vient en quatrième position avec 196 674 voix, soit un taux de 1,37 %. Enfin, les deux candidats de AHD 54, Ali Fawzi Rebaïne, et du PLJ, Mohamed Saïd, ferment la marche avec respectivement 133 129 voix, (0,93 %), et 132 242 voix, (0,92 %).

Ce sont les chiffres officiels révélés hier par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Yazid Zerhouni lors d’une conférence de presse. Le ministre a estimé que ce « fort taux » de participation à l’élection présidentielle en Algérie s’explique par plusieurs facteurs. Il cite, entre autres, la bonne préparation de cette échéance à travers le travail de sensibilisation effectué par les six candidats, l’opération d’assainissement des listes électorales qui a permis l’inscription et/ou la réinscription de 92 % des électeurs, le travail de proximité accompli par les services du ministère de l’Intérieur qui a permis l’inscription de plus de 3 millions de nouveaux électeurs, ainsi que les profonds changements que connaît la société algérienne ces dernières années.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant