ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Algérie Télécom investit dans la sécurité routière

 
Le groupe Algérie Télécom a signé un accord avec l’université de Mostaganem sur la sécurité routière.
mardi 14 avril 2009.

Algérie Télécom s'engage pour la sécurité routière. Dans le cadre de sa stratégie de rapprochement avec les milieux universitaires et de la recherche, l’opérateur historique Algérie Télécom (AT) a signé hier à Alger un protocole d’accord de partenariat avec l’université Abdelhamid-Ibn Badis de Mostaganem. L’accord porte sur la coopération entre les deux parties pour la mise en œuvre d’un projet d’élaboration d’un système national d’information sur la sécurité routière. Ce dernier a été initié par un laboratoire de recherche affilié à l’université de Mostaganem et a comme objectif de constituer un outil d’aide à la prise de décision dans le domaine de la lutte contre l’insécurité routière. Le système est destiné à tous les acteurs intervenant en matière de sécurité routière à qui il donne le moyen de déterminer en temps réel et avec une plus grande fiabilité les statistiques nationales sur les accidents de la route et les causes qui en sont à l’origine.

La finalité de ce système est de permettre aux décideurs d’élaborer et de mettre en œuvre des politiques et des stratégies plus pertinentes en matière de sécurité routière, d’en mesurer les impacts et d’évaluer les résultats qui en découlent. La création de ce système est le fruit d’une convention de coopération signée en 2002 entre l’université de Mostaganem et le Centre national de la protection et de la sécurité routière. Ses initiateurs sont partis du constat de l’évolution dramatique du nombre d’accidents de la route et de leurs lourdes pertes aussi bien humaines qu’économiques. Pour les concepteurs du projet, la solution à cette problématique consisterait à automatiser et informatiser la chaîne de collecte, de transfert et de traitement de toute l’information nécessaire. Dans ce cadre, l’apport d’Algérie Télécom sera, selon son P-DG M. Moussa Benhamadi, « d’apporter un encadrement technologique et ses compétences techniques dans la mise en œuvre du nouveau système ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant