ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

La santé du travail en Algérie

 
L’Algérie célébrera aujourd’hui la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail.
mardi 28 avril 2009.

Les accidents et la santé de travail en Algérie. Le nombre total des accidents de travail en Algérie est en nette recul par rapport aux années précédentes. Toutefois, il demeure important dans de nombreux secteurs d’activité, à l’exemple de celui interprofessionnel (25%), le BTPH et le transport et manutention. « Le secteur du BTPH est le pourvoyeur du plus grand nombre d’accidents de travail en Algérie », a révélé, hier, sur les ondes de la chaîne III, la directrice de l’Institut national de prévention des risques professionnels, Farida Illès. Le BTPH est talonné par la métallurgie avec 12% d’accidents et 23% de maladies de travail, suivi de près par le secteur du transport et manutention dont le taux est en nette progression en raison, notamment, de la recrudescence des hécatombes de la route. Farida Illès soutient que les accidents de travail sont en régression, ces dernières années, tout en refusant de donner des statistiques précises sur l’incidence actuelle en Algérie. Elle estime que notre pays dispose d’un « arsenal juridique étoffé en matière de sécurité et santé de travail », mais le problème demeure l’application de la législation par les employeurs.

Selon les de récentes estimations, seulement 13% des employeurs algériens sont affiliés à la médecine du Travail. Autre risque pour les travailleurs algériens est la progression de maladies liées au travail, à l’exemple du stress, du diabète, de l’hypertension et des maladies cardio-vasculaires. Ces affections ne sont malheureusement pas reconnues comme maladies professionnelles dans notre pays. Selon des statistiques communiquées récemment par le Conseil national des assurances (CNA), les branches qui entraînent presque la totalité des décès des travailleurs sont le BTP, l’interprofession et le transport et manutention avec 82,66% du total des décès. Quelques chiffres On estime le nombre des décès annuel causé par les accidents de travail en Algérie entre 750 et 800. Outre le nombre de décès, plus de 50.000 accidents de travail sont enregistrés chaque année dans plusieurs secteurs d’activités. Le secteur interprofessionnels enregistre, à lui seul, plus de 17.000 cas par an, suivi par la métallurgie (6.000) et le bâtiment (4.000). Selon les mêmes statistiques, les accidents avec arrêt du travail enregistrent une légère baisse de 1,32% entre 1998 à 2005, passant de 29.435 accidents à 29.047 accidents.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Financier