ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

L’armée algérienne à l’heure du numérique

 
L’armée algérienne se dit engagée à accélérer l’adoption des technologies numériques dans le cadre de sa stratégie de modernisation.
mercredi 6 mai 2009.

Le numérique chez l'armée algérienne. La maîtrise de la technologie numérique et son intégration dans la formation au sein de l’Armée nationale populaire (ANP) sont les principaux thèmes développés lors d’un séminaire dont les travaux se sont ouverts hier à Alger. Des experts et chercheurs algériens, civils et militaires, ainsi que des Algériens exerçant à l’étranger participent à cette rencontre de deux jours, organisée conjointement par l’Ecole militaire polytechnique et le bureau recherche-développement de l’Etat-major de l’ANP. Il a été abordé notamment le système numérique embarqué, défini comme étant un système électronique et informatique autonome dédié à une tâche bien précise. Des experts ont expliqué qu’il s’agit d’ »un dispositif électronique et le plus souvent informatique destiné à être intégré dans un système qu’il contrôle, comme un véhicule, un avion, un train, un bateau, une arme ou un autre équipement ». Le système embarqué utilise généralement des microprocesseurs à basse consommation d’énergie ou des microcontrôleurs, a-t-on précisé.

Le commandant de l’Ecole militaire polytechnique, le général Amara Mohamed Nadjib, a indiqué que cette rencontre entrait dans le cadre de « la dynamique scientifique impulsée par le commandement de l’ANP visant à l’appropriation différenciée par les cadres chercheurs et enseignants chercheurs des meilleurs technologies matures en rapport avec les besoins de défense ». Il est attendu, selon le même responsable, d’aller vers la « maîtrise de la technologie numérique et son intégration dans notre programme de formation ». « Il s’agit de nous imprégner des développements récents et de leurs projections en termes d’applications dans différents secteurs aussi bien militaires que civils car la technologie est en général duale. Elle dépend de l’usage qu’on en fait », a-t-il relevé. Le général Mohamed Nadjib a souligné que cette optique va dans le sens de la « professionnalisation » de l’armée, estimant que la « dimension technologique » est essentielle dans les activités de l’ANP.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après APS