ACCUEIL     RENCONTRES     DONATION     FORUM

Le trafic de drogue inquiète en Algérie

 
L’ampleur qu’a prise le trafic de drogue en Algérie inquiète le gouvernement mais aussi les citoyens algériens.
lundi 11 mai 2009.

Le trafic de drogue en Algérie. Le trafic de drogue prend de l’ampleur en Algérie jusqu’alors épargné par ce fléau transnational. Les saisies record à l’actif de nos services de sécurité renseignent sur la dimension incroyable qu’a prise ce secteur de la délinquance qui brasse des tonnes de cannabis, de poudre blanche ou de petits cachets dangereux. De grandes quantités de stupéfiants sont échangées contre d’épaisses liasses de billets rouges de notre monnaie nationale ou de grosses coupures en euros lorsque la marchandise ne fait que transiter par notre territoire. Parce qu’en amont, chez les trafiquants sans âme ni conscience, dans cette vaste entreprise du mal, seul le gain facile dicte les faits et gestes. En aval, la drogue sème sa désolation : des milliers de foyers en difficulté avec un ou plusieurs toxicomanes pour compliquer une vie sociale déjà fragilisée par la crise économique en Algérie.

Certains de ces drogués meurent de leur consommation effrénée ou commettent, sous leur emprise, des crimes qu’ils n’auraient probablement jamais osé imaginer avant leur toxicomanie. Nos tribunaux jugent de plus en plus d’affaires liées à cette criminalité chez les drogués comme ils condamnent aussi de plus en plus de trafiquants de drogue en Algérie. Quant à la sensibilisation, les campagnes antidrogue sont insignifiantes comparées au phénomène de la consommation qui tend à se généraliser chez les jeunes, cette frange la plus vulnérable de la population. Par delà la lutte sans relâche des services concernés qui a récemment coûté la vie à des GGF, l’alerte doit être donnée par tous les vecteurs de communication de la République : de l’ENTV jusqu’à nos écoles en passant par le prêche du vendredi.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant